Votation sur les SUV : pour moquer Anne Hidalgo, un maire du Loiret prend un arrêté "anti-conseiller municipal de Paris"

Le maire de Saint-Aignan-le-Jaillard dans le Loiret, Ugo Planchet, a pris un faux arrêté pour moquer l'augmentation des tarifs de stationnement pour les véhicules lourds et polluants au centre de Paris.

C'est ce qu'on appelle un coup de com' réussi. Ce mardi 6 février, le maire sans étiquette de la petite commune de Saint-Aignan-le-Jaillard, Ugo Planchet, a publié sur son compte Facebook un arrêté satirique visant à augmenter les tarifs de stationnements aux seuls élus de la mairie de Paris.

Une manière selon lui de railler le vote organisé dans la capitale qui a débouché sur le triplement des prix de stationnements pour "les propriétaires d'un véhicule thermique ou hybride rechargeable de 1,6 tonne ou plus".

Ce vote, qui a mobilisé moins de 6% des électeurs parisiens, est dénoncé comme "absurdité de la mairie de Paris", par le jeune maire de 31 ans. De son côté, la décision a été rendue officielle "après un vote démocratique auquel une personne s'est exprimée, reflétant un taux de participation non négligeable de 0,16%, et un résultat 100% favorable à la mise en place d’un tarif de stationnement spécifique aux conseillers municipaux de la ville de Paris".

L'arrêté stipule que tout contrevenant devra présenter "des excuses publiques à tous les citoyens de Saint-Aignan-le-Jaillard et offrir une tournée générale au bar le plus proche". De plus, les élus parisiens devront s'acquitter d'un "tarif spécial" s'ils garent un vélo de" plus de 10 kg" dans la commune, avec une triple majoration "le 29 février de chaque année bissextile".

Par-delà l'humour, la question de fond

À Paris, la consultation sur "la création d'un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes" a vu le camp du "pour" l'emporter à 54,55%, malgré une participation plus que modeste avec 5,68%.

L'opposition municipale de Paris critique le scrutin, le considérant comme "illégitime" et dénonce les "manipulations" de Ville. Si les propriétaires parisiens de gros véhicules sont impactés, cela sera aussi le cas pour les habitants des communes aux alentours comme Saint-Aignan-le-Jaillard, qui se situe seulement deux heures de route de Paris.

Du côté du "Pour", Anne Hidalgo a justifié la consultation populaire en mettant en avant la lutte contre la pollution, la promotion d'un partage plus équitable de l'espace public et les préoccupations liées à la sécurité routière. Selon la municipalité, les accidents impliquant des SUV sont considérés comme "deux fois plus mortels pour les piétons que ceux impliquant une voiture standard".

Enfin, des ONG comme WWF condamnent les SUV, les qualifiants d'"aberration" en matière de réchauffement climatique, soulignant qu'ils consomment 15 % de carburant supplémentaire et émettent 20 % de CO2 de plus par rapport à une berline.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité