Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de "la Tanière" en Eure-et-Loir

Mischa a été placé en quarantaine dès son arrivée au refuge-clinique de la Tanière de Nogent-le-Phaye. "Son état est très préoccupant" selon les soigneurs. Accusé d'actes de cruauté par l'association One Voice, le propriétaire de l'ours s'est résolu le 14 septembre à le placer.  

L'ours Mischa a été envoyé en urgence au Zoo refuge de la Tanière, à Nogent-le-Phaye
L'ours Mischa a été envoyé en urgence au Zoo refuge de la Tanière, à Nogent-le-Phaye © F3 / JP
"Sacha Poliakov a contacté le zoo-refuge de Nogent-le-Phaye samedi matin en nous disant qu'il était prêt à le placer à la Tanière", raconte Patrick Violas, créateur du centre de protection animale. Le dresseur était sous injonction de l'Etat depuis le 13 septembre de veiller à prodiguer tous les soins nécessaires à Mischa.  Dans la vidéo (ci-dessous) postée par le refuge, Patrick Violas dresse un bilan de santé de Mischa très préoccupant. " Dès son arrivée, nous lui avons administré des antibiotiques pour ses infections aux pattes avant et arrière que nous avons recouvertes d'argile verte. Il y a des endroits où les os sont apparents. C'est très grave". 
 
Plus inquiétant, les radios ont révélé des infections dans la gorge de l'ursidé et une tâche brunâtre au niveau des poumons. Les vétérinaires se relaient toutes les heures depuis samedi pour surveiller Mischa.  
Le refuge lance un appel au don pour soutenir son action  
 

Des conditions de captivité "épouvantables"

L’association de défense animale One Voice avait déposé plainte le 6 septembre au parquet de Blois pour dénoncer les conditions de captivité "épouvantables" dans lesquelles "les trois ours du dresseur vivent dans leur enclos". Les militants de l'association se sont appuyés sur des images prises dans le Loir-et-Cher au domicile du propriétaire des ursidés Sacha Poliakov. Dans l’une des vidéos, on voyait Mischa avec ses quatre pattes à vif "où des vers avaient élu domicile ".
Moins d’une semaine après la plainte pour actes de cruauté déposée par l'association, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, avait  annoncé le 13 septembre des mesures immédiates à l’encontre du dresseur d’ours : interdiction définitive d’exhiber Mischa en spectacle, obligation d’un suivi vétérinaire de l’ursidé.
 
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires.
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires. © F3 / JP
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires.
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires. © F3 / JP
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires.
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires. © F3 / JP
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires.
L'ours Mischa a été recueilli au zoo refuge de la Tanière. Il souffre de plaies aux pattes et de problèmes respiratoires. © F3 / JP
reportage France CVDL réalisé le 16 septembre 2019
Intervenants : Lisa Fornaciari, Responsable de la quarantaine au zoo-refuge La Tanière et Patrick Violas, Co-fondateur du zoo-refuge la Tanière à Nogent-le-Phaye (Eure-et-Loir)
durée de la vidéo: 01 min 40
Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de ©France 3
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux justice société