Manifestation des agriculteurs : la liste des barrages filtrants en Centre-Val de Loire

26/09/2019 Manif des agriculteurs en centre-ville d'Orléans / © C.Krief
26/09/2019 Manif des agriculteurs en centre-ville d'Orléans / © C.Krief

Répondant à un mouvement national, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs organisent une journée d'action partout dans la région ce 8 octobre. Le point sur leurs motivations, lieux d'action, barrages... 

Par Yacha Hajzler

A Bourges, vous recevrez des pommes ; à Blois, des pommes de terre... Les agriculteurs du Centre-Val de Loire seront dans les rues demain. "Il n'y aura pas de blocages francs, partout ce seront des blocages filtrants, rassure Maxime Buizard, président des Jeunes Agriculteurs du Loiret. On est là pour dialoguer, pas pour embêter les gens."
 

Pourquoi les agriculteurs se mobilisent-ils ?


Principale raison de cette mobilisation : la défiance grandissante envers les agriculteurs, depuis baptisée "agri-bashing". "Ça s'est amplifié depuis la rentrée de septembre, regrette Maxime Buizard. Les agriculteurs français sont attaqués sur leurs modes de production, sur le respect de la nature, du bien-être animal... Nous pensons que ces critiques sont infondées et que les commentateurs qui distillent ce genre de chose feraient bien de venir voir sur le terrain, dans la réalité de nos campagnes."
A cette perception citoyenne très critique sont liées deux dispositions politiques qui crispent le monde agricole depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

D'abord, la question des pesticides. Depuis le début de l'année 2019, le gouvernement travaille, sur une recommandation de l'Anses, à la mise en place de Zones de Non-Traitement (ZNT). Il exigera une distance minimale de 5 à 10 mètres, selon les cultures, entre les champs traités avec des pesticides et les habitations et école. Après avoir mené une consultation citoyenne sur le sujet, l'exécutif a officialisé début septembre un décret qui rendra ces dispositions applicables dès 2020. 
 

"On considère que les polémiques sur les ZNT sont très loin de correspondre à la réalité de nos pratiques agricoles. On demande au ministère de revenir à la table des discussions et qu'on trouve ensemble des solutions pragmatiques", avance Maxime Buizard. 

Autre point de friction : les accords de libre-échange avec le Canada, déjà adopté, et avec l'Amérique Latine, encore dans les tuyaux. "On considère que c'est de la concurrence déloyale, et que ni l'environnement ni le consommateur n'y gagnent" tranche le président des Jeunes Agriculteurs. En effet, il est par exemple question d'accorder aux pays d'Amérique Latine l'importation de près de 100 000 tonnes de viande bovine, avec des taux préférentiel, malgré l'existence de pratiques comme les "usines à viande". 
 


Barrages filtrants : êtes vous concernés ? 


Pour permettre à leurs concitoyens de s'organiser, les syndicats d'agriculteurs ont diffusé la liste de leurs lieux d'action, et notamment les zones concernées par la mise en place de barrages filtrants. 
Voici le détail :
 
  • Dans le Cher, les agriculteurs se sont donné rendez-vous à 7h au rond-point de la sortie d'autoroute de Bourges, pour distribuer des pommes et des tracts. 
 
  • En Eure-et-Loir, les barrages concerneront la rocade de Chartres. Des feux seront aussi allumés sur deux ronds-points. 
 
  • Dans l'Indre, pas de barrage filtrant prévu : les manifestants iront rencontrer le préfet. 
 
  • En Indre-et-Loire, pas de barrage filtrant de prévu. Les agriculteurs organiseront une distribution de produits locaux à la gare de Saint-Pierre-des-Corps dès 6h. 
 
  • Dans le Loir-et-Cher, les barrages filtrants concerneront les 4 ponts qui enjambent la Loire à Blois, Muides-sur-loire et Chaumont-sur-Loire.
 
  • Dans le Loiret, des barrages filtrants seront tenus sur l'ensemble des ponts de Loire, de 11h à 14h.

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus