Manifestations du 9 janvier : le point sur le mouvement en Centre-Val de Loire au 33e jour de grève

L'appel à manifester a été entendu dans plusieurs grandes villes de France. Photo d'illustration / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
L'appel à manifester a été entendu dans plusieurs grandes villes de France. Photo d'illustration / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Les manifestations contre la réforme des retraites ont été une fois de plus très suivies en région Centre-Val de Loire. A Tours et Orléans notamment, ils étaient plusieurs milliers à défiler dans le calme.

Par Bertrand Mallen

Cheminots, professeurs, avocats, étudiants et même archéologues... Ils étaient une fois de plus très nombreux à défiler dans les rues de plusieurs villes de la région Centre-Val de Loire contre le projet de réforme du régime des retraites. A Tours, l'appel à la mobilisation a été particulièrement entendu, avec près de 5600 personnes dans la rue d'après la police et 8000 selon les syndicats. 
 



Plusieurs milliers de personnes dans chaque préfecture


Dans les autres villes de la région, la mobilisation a également été suivie dans le calme, comme à Orléans où les manifestants étaient au moins 5000. Le constat est le même, toutes proportions gardées, dans les autres villes de la région. Le cortège comptait 2000 à 3600 personnes à Blois, de 1500 à 3000 à Châteauroux et Chartres et jusqu'à 2000 à Bourges.
 

Même si le nombre des manifestants a faibli depuis le début du mouvement le 5 décembre dernier, les syndicats tiennent bon.  Pour David Caillaux, de la CGT-Santé du Loiret, hors de question de lâcher l'affaire maintenant. "A moins de se foutre, pardonnez-moi du terme, de l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants, on ne peut pas accepter ça."
 



Une nouvelle journée d'actions samedi 11 janvier

D'abord une initiative des secteurs des transports publics et de l'éducation, le mouvement a été rejoint ces dernières semaines par d'autres corps de métiers, comme les avocats. A Tours, c'est le bâtonnier Vincent Brault-Jamin qui relaie la "colère" des avocats au micro de France 3. Le régime "autonome et solidaire" des avocats reverse "100 millions d'euros par an au bénéfice des autres régimes de retraite". "On a un régime qui fonctionne, qui est solidaire et on veut nous le supprimer, ce qui est totalement contraire à l'esprit de la réforme que propose le gouvernement."

Sur l'ensemble du territoire, plusieurs centaines de milliers de personne étaient dans la rue ce jeudi, dont 370 000 rien qu'à Paris. D'après les sources policières et l'AFP, il faut ajouter à ce chiffre 280 000 personnes hors de la capitale. Alors qu'une majorité de la population reste opposée à la réforme, la journée du samedi 11 janvier devrait à nouveau voir d'importantes manifestations dans la région Centre-Val de Loire. Une forte mobilisation est déjà attendue à Tours, Orléans, Bourges et Châteaudun.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus