Pic de pollution à l'ozone en Centre-Val de Loire

Pic de pollution à l'ozone en dans le Loiret et l'Eure-et-Loir, résultat de la combinaison de la canicule et du trafic routier / © Julio PELAEZ - max ppp
Pic de pollution à l'ozone en dans le Loiret et l'Eure-et-Loir, résultat de la combinaison de la canicule et du trafic routier / © Julio PELAEZ - max ppp

 Un pic de pollution à l'ozone s'étend sur plusieurs régions dont le Centre-Val de Loire et va se poursuivre vendredi en Ile-de-France, pour la cinquième journée consécutive, résultat de la combinaison de la canicule et du trafic routier.
 

Par Fabienne Marcel

L'indice de la qualité de l'air de ce jeudi est médiocre selon Lig’Air, organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en région Centre. L'Eure-et-Loir et le Loiret sont particulièrement concernés par le pic de pollution à l'ozone. Les préfectures ont lancé la procédure d’information-recommandation.

Dès demain, les conditions météorologiques devraient entraîner une amélioration de la qualité de l'air.

Évitez les efforts physiques intenses et les sorties pour les personnes fragiles !

  • Recommandations sanitaires
➔ Pour la population générale, cet épisode de pollution ne nécessite pas de modifier ses
activités habituelles.
Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation, lors d’un
épisode de pollution, ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de
cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de
solvants en espace intérieur, exposition aux pollens en saison…

➔ Pour les personnes vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants,
personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques, personnes souffrant de pathologies
cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires…) ou sensibles (personnes se
reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissant ou
sont amplifiés lors des pics, par exemple les personnes diabétiques ou immuno-déprimées, les
personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux), il est
recommandé :
• de limiter les sorties durant l’après-midi ;
• de limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ;
celles à l’intérieur peuvent être maintenues ;
• en cas de symptômes ou d’inquiétude, de prendre conseil auprès de son pharmacien ou de
consulter son médecin.

 
© ARS
© ARS

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus