Printemps précoce en région Centre-Val de Loire

Au château du Rivau (37) les jonquilles Pinapple Prince commence déjà à défleurir
Au château du Rivau (37) les jonquilles Pinapple Prince commence déjà à défleurir

Avec un hiver particuliérement doux , un mois de mars plus chaud (+ 2° en moyenne) et ces dix derniers jours particuliérement ensoleillés, les jardins de notre région affichent un fleurissement extrémement précoce pour la saison , c'est un vrai ravissement pour les yeux.

Par France 3 Centre-Val de Loire

Les jardins d'ornement acceuillent avec précipitation l'éxubérence du printemps. Le muguet est déja en fleurs dans notre région début avril, le 1er mai les jolies clochettes risquent d'être un peu fatiguées.
Il est encore loin le 1er mai pour ces clochettes blanches / © Photo Michèle Baron
Il est encore loin le 1er mai pour ces clochettes blanches / © Photo Michèle Baron

Les jonquilles sont déja au firmament de leur épanouissement en ce moment 
Jardin château du Rivau (Lémeré 37) / © photo Patricia Laigneau
Jardin château du Rivau (Lémeré 37) / © photo Patricia Laigneau

Pour Météo France, ce printemps précipité et exubérant est à mettre sur le compte d'un hiver trés doux et d'une décade de grand soleil. Avec  10 degrés de moyenne sur le mois de mars 2017, c'est deux degrés de plus que la moyenne et surtout , pas trés loin des records de douceurs de 1981 et 2003. A ces températures particuliérement clémentes, s'ajoute ces 10 derniers jours un ensoleillement important. les spécialistes comptent en heure d'insolation et ces 6 derniers jours, ils enregistrent sur la région Centre Val de Loire 47h d'insolation, soit une moyenne de 8h par jour, ce qui explique la précipitation de la nature

 

Patricia Laigneau, créatrice des jardins du château du Rivau (37 ) : " La mise à fleur des jonquilles comme la plupart des fleurs est fonction de la longueur de l’ensoleillement , de la lumière , de la température .
Les deux dernières semaines ensoleilles ont favorisés l’induction florale dans la collection de narcisses du Rivau habituellement en fleurs à partir du 7 avril
D’ ores et déjà les narcisses trompettes grande coupe ‘ Pinapple prince’ et ‘ Las Vegas’ sont entré en défleurissement.
Par contre pour le bonheur des vacanciers de printemps , les narcisses Obdam, ‘Cheerfullness’, ‘Pink Charm’, ‘La Belle’ , ‘Pitpit’, ‘Sailboa’t , ‘Sir Winston Churchil’ , ‘Poeticues Actae’ sont en fleurs alors qu’ avec un ensoleillement moindre c’est à dire à une lumière du jour plus ténue , ils fleuriraient 15 jours plus tard. Ce n’est pas un phénomène de réchauffement climatique mais une occurrence due à la lumière reçue plus lumineuse que normalement pour cette date de l’année qui a favorise une induction florale plus précoce ". / © Photo Patricia Laigneau
Patricia Laigneau, créatrice des jardins du château du Rivau (37 ) : " La mise à fleur des jonquilles comme la plupart des fleurs est fonction de la longueur de l’ensoleillement , de la lumière , de la température . Les deux dernières semaines ensoleilles ont favorisés l’induction florale dans la collection de narcisses du Rivau habituellement en fleurs à partir du 7 avril D’ ores et déjà les narcisses trompettes grande coupe ‘ Pinapple prince’ et ‘ Las Vegas’ sont entré en défleurissement. Par contre pour le bonheur des vacanciers de printemps , les narcisses Obdam, ‘Cheerfullness’, ‘Pink Charm’, ‘La Belle’ , ‘Pitpit’, ‘Sailboa’t , ‘Sir Winston Churchil’ , ‘Poeticues Actae’ sont en fleurs alors qu’ avec un ensoleillement moindre c’est à dire à une lumière du jour plus ténue , ils fleuriraient 15 jours plus tard. Ce n’est pas un phénomène de réchauffement climatique mais une occurrence due à la lumière reçue plus lumineuse que normalement pour cette date de l’année qui a favorise une induction florale plus précoce ". / © Photo Patricia Laigneau

 

/www.chateaudurivau.com/fr/

https://www.facebook.com/chateaurivau/

http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-france/centre-val-de-loire/


Peur sur la vigne

Les cépages de cabernet franc du Bourgeuillois déjà "débourés" / © Cyprien Caslot-bourdin
Les cépages de cabernet franc du Bourgeuillois déjà "débourés" / © Cyprien Caslot-bourdin

Pour les viticulteurs, l’hiver doux et le soleil, sont synonymes de grande vigilance face aux gels printaniers.
Le « débourrage » a 15 jours d’avance dans les vignobles de la région.
Une fois sortis, les bourgeons sont extrêmement sensibles aux températures négatives.
Une sortie précoce de la végétation augmente d’autant le risque de destruction par le gel.

Pour Cyprien Caslot-Bourdin, propriétaire de 18 hectares de cabernet franc sur Bourgueil et Saint Nicolas de Bourgueil :
"Les bourgeons sont déjà éclatés depuis plus d’une semaine, voir certains sont déjà avec deux feuilles, nous, vignerons, on a 15 jours de plus de stress. Les années précoces comme cette année, quand ça passe, on produit des vins de qualités, mais on a un risque de quinze jours de plus de gel. On ne sera pas sorti d’affaire avant les Saints de glace".

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus