Recensement : tout comprendre de la campagne annuelle réalisée par l'INSEE

Publié le Mis à jour le

Chaque année, le recensement a pour objectif de comptabiliser le nombre d'habitants sur le territoire. Depuis le jeudi 20 janvier, les Français concernés peuvent remplir le questionnaire en ligne et ce, jusqu'au 26 février.

Vous ne le savez peut-être pas, mais d'après la loi, il est obligatoire de répondre aux questionnaires de recensement, sous peine de mise en demeure, voire même d'amende allant jusqu'à 25 000 euros. Il est possible de répondre au questionnaire 2022 depuis ce jeudi 20 janvier et ce, jusqu'au 19 février pour  les petites communes et le 26 pour les grandes. "Seules" 382 communes sont recensées cette année sur les 1757 que compte la région Centre-Val de Loire, soit environ 400 000 personnes. En France, elles sont neuf millions.

Alors si vous n'avez pas encore été contacté pour être recensé, c'est peut-être parce que vous n'êtes pas concerné. Pour vous en assurer, il suffit d'indiquer votre commune dans  le moteur de recherche de l'INSEE.

Mais pourquoi le recensement est-il si important ? A quoi servent les nombreuses données collectées ? Pourquoi ne recense-t-on pas tout le monde la même année ? Sébastien Tierra, chef du service statistique de la direction régionale de l'INSEE Centre-Val de Loire, répond à toutes ces questions.

5 ans pour recenser la population en France 

"Depuis 2004, le recensement se fait sur une période de cinq ans. Chaque année, on recense 8% de la population des villes de plus de 10 000 habitants, où l'on pioche des adresses au hasard, et tous les habitants d'une sélection de communes  de moins de 10 000 habitants (346 cette année, ndlr)". Si son objectif premier est de compter la population, il permet par la même occasion  "d'avoir une photographie plus fraîche de la population française". Population française qui ne manque pas de réagir à ce formulaire sur la toile.

Pour faciliter un peu la tâche, les mairies recrutent des agents recenseurs, chargés de distribuer les documents aux personnes concernées. "On interroge les ménages sur énormément de choses : l'âge, la catégorie  socio-professionnelle, le niveau de diplôme mais aussi leur mode de déplacement ou encore sur leur logement". Les informations peuvent être fournies via un formulaire papier, mais "le faire sur Internet permet de limiter les contacts en cette période de covid. Qui plus est, quand les ménages répondent sur Internet, les données sont traitées instantanément et on fait des économie de papier monstrueuses donc c'est intéressant pour tout le monde". Conclusion : favorisez la réponse en ligne. 

Au final, il faut cinq ans pour récolter les données de toute la population vivant dans des communes de moins de 10 000 habitants et environ 40% des habitants des grandes villes. Les études de l'INSEE sont donc réalisées avec les résultats des cinq dernières enquêtes annuelles. Sébastien Tierra précise que les données de ces enquêtes sont anonymisées, et que l'INSEE prend soin de les transmettre à personne.

L'INSEE, ça sert à quoi ? 

"Ce sont des ressources précieuses qui nous servent quasiment tous les jours. Jusqu'à l'été, on numérise les informations collectées, puis à l'automne on calcule les populations légales de chaque commune et début de l'année suivante, on traite toutes les données en détail pour les faire paraître au mois de juin suivant". La dernière en date, parue le 18 janvier dernier et portant sur les jeunes en milieu rural, a par exemple été totalement réalisée grâce aux données du recensement. L'étude s'intéresse pour cela à leur lieu de vie, leur établissement scolaire et leurs déplacements intra et inter régionaux.

En partenariat avec les acteurs publics (préfectures, conseil régional, ...) l'INSEE réalise aussi des études dont ces instances ont besoin ou autour d'une question que les deux partenaires se posent collectivement. "On a aussi des sujets sur lesquels l'INSEE doit s'exprimer, qu'il y ait une commande ou non, par exemple la conjoncture".

Des informations précieuses pour les maires 

Pour les mairies, le recensement permet de connaître la population de chaque échelon administratif. "C'est important car l'Etat verse une dotation globale de fonctionnement suivant le besoin des communes. Il y a un intérêt pour elles de connaître son nombre d'habitants pour avoir des aides adéquates". 

Enfin, certains projets municipaux reposent sur le fruit du travail de recensement. "Par exemple, si l'on constate une hausse du nombre d'enfants, des questions peuvent se poser sur l'ouverture de place en crèche. A l'inverse, si l'on remarque une population vieillissante, des systèmes de livraison de repas peuvent être mis en place". L'ensemble de ces données permet donc aux maires de proposer des projets en adéquation avec leurs administrés.