Amiens candidate au titre de Meilleure destination européenne 2022

Publié le Mis à jour le

Amiens fait partie des vingt villes retenues par le site spécialisé European best destinations qui espèrent se voir décerner le titre de Meilleure destination européenne 2022. Un vote en ligne se tient jusqu'au 10 février.

 Amiens va-t-elle succéder à Braga, la Rome portugaise comme Meilleure destination européenne ? Si le chemin vers le titre est encore long, la capitale picarde est déjà l'une des vingt candidates retenues par European Best Destinations, une organisation à but non lucratif fondée en 2009 pour promouvoir la culture et le tourisme en Europe.

"C'est une fierté d'être sélectionné. Mais mon objectif est de finir premier", annonce sans détour Paul-Eric Decle, vice-président d'Amiens métropole en charge du tourisme. 

La liste des concurrents ne manque pourtant pas de prestige : la Côte amalfitaine (Italie), Athènes, la Bavière, la Crète, Clonakilty (Irlande), Vienne, Istanbul, Rome, Londres, Nimègue (Pays-Bas) ou encore Marbella. "La victoire d'Amiens est possible, car l'an passé Braga a gagné contre Paris", assure Paul-Eric Decle.

Le titre sera décerné à l'issue d'un vote en ligne ou via le QR code ci-dessous du 20 janvier à minuit au 10 février 2022 à midi (les résultats seront publiés dès 17 heures).

Une ville verte, une cathédrale et Jules Verne

Amiens met sans surprise en avant sa cathédrale gothique et ses hortillonnages qui en font la "quatrième ville la plus verte de France", ainsi que ses principales manifestations touristiques, le marché de Noël et le spectacle Chroma.

Plus inattendu, l'illustre Amiénois Jules Verne a permis d'attirer l'attention des organisateurs du concours : "Partout où je parle de lui, tout le monde connait. Même s'il est encore trop identifié à Nantes", explique Amaury de Francqueville, responsable de promotion à l'office de tourisme d'Amiens métropole. "Il faut d'avantage parler de lui et utiliser son image comme un marqueur identitaire : il est à Amiens, ce que Gaudi est à Barcelone".

Mobiliser les votants d'Amiens jusqu'en Chine

Mais les atouts de la ville ne suffiront pas à eux seuls. Il faut une forte mobilisation des votants. Les Amiénois tout d'abord par la distribution de flyers, une campagne d’affichage et l'installation d'une grande banderole dans le hall de la gare : "Nous allons solliciter les médias locaux, les associations, les comités de quartier, les hôteliers, les restaurateurs pour qu'ils incitent leurs connaissances à voter", précise Paul-Eric Decle.

La municipalité veut motiver au niveau national. Seule ville française en lice, Amiens s'est tourné vers Atout France et France Congrès Evénement, deux structures de développement touristique, pour relayer l'appel au soutien auprès de leurs adhérents.

Dernier axe de mobilisation, l'international. Les villes jumelées (Tulsa aux Etats-Unis, Dortmund en Allemagne, Mianyang en Chine ou encore Darlington au Royaume-Uni) sont invitées à porter la bonne parole chez elles. "Nous venons aussi de créer un compte sur WeChat", précise Amaury de Francqueville. Le "Facebook chinois" permet de toucher pas moins d'un milliard d'abonnés.

Un enjeu économique majeur

Cette stratégie permet de faire parler d'Amiens tout en limitant les dépenses de communication. Même les 28 000 euros engagés auprès de European Best Destinations pour disposer d'une page de promotion sur leur site sont raisonnables : "Normalement, c'est le double, mais on a bien négocié !, révèle Amaury de Francqueville. Cette somme peut paraître importante, mais en réalité cela correspond à trois salons du tourisme. Or, tous les salons ont été annulés en raison de la pandémie. Il fallait donc trouver une alternative sans déplacement".

L'enjeu est majeur. La ville lauréate peut espérer une couverture médiatique partout en Europe et d'importantes retombées économiques, selon European Best Destinations : "la croissance touristique moyenne varie de +13% (Bordeaux, lauréat en 2015) à +41% pour certaines destinations (Zagreb), en terme de nuitées. Nous avons observé une croissance globale de +15% avec des variables pour certaines destinations : +17% à Porto en 2017, +18% à Budapest en 2019, + 25% pour Dinant en Belgique, pourtant classée 13ème en 2019". 

Un nouveau souffle après les déboires de 2020

Au delà de l'aspect économique, le titre de Meilleure destination européenne 2022 permettrait de faire oublier la déception qu'a constitué l'année 2020, chahutée par la pandémie de covid : "On avait prévu un année folle avec "Amiens, capitale européenne de la jeunesse", les 800 ans de la cathédrale, la réouverture du musée de Picardie les 25 ans du festival de la bande dessinée. Ca nous donnerait un nouveau souffle", confirme Paul-Eric Decle. 

Un nouveau souffle qui passe par un petit vote en ligne, par semaine et par adresse IP, donc potentiellement quatre votes par personne : si ses 135 000 habitants jouent le jeu, Amiens peut espérer 540 000 votes. Plus que le nombre total moyen constaté chaque année pour le concours. Les mathématiques le démontrent : une victoire picarde est possible !