Revalorisation du RSA, encadrement des loyers, remise carburant : ce qui change ce 1er avril 2022

Publié le

Le mois d’Avril s’accompagne de plusieurs changements impactant le pouvoir d’achat. Le plus attendue étant l’entrée en vigueur de la "remise carburant" pour faire face à la flambée des prix à la pompe.

Entrée en vigueur de la "remise carburant"

 A partir du 1er avril 2022 entrera en vigueur "la remise carburant" promise par le gouvernement pour faire face à la flambée des prix liée à la guerre en Ukraine. Une remise de 15 centimes hors taxes par litre sur tous les carburants pour une période de 4 mois.

Tous les français, particuliers comme professionnels, pourront en bénéficier (les transporteurs routiers, les taxis, les agriculteurs, les acteurs des travaux publics et les pêcheurs.)

En pratique, les prix affichés à la station seront toujours les mêmes, mais après paiement, le conducteur constatera une réduction de 15 centimes par litre hors taxe. La remise pourrait même grimper jusqu’à 18% TTC en métropole en raison de la différence de TVA en fonction des territoires. 

Premiers envois du chèque énergie

Les français éligibles au chèque énergie devraient commencer à recevoir leur chèque à partir de début avril. 5,8 millions de Français sont concernés et recevront à leur domicile des chèques allant de 48 à 277 euros. Cette aide doit permettre de payer les factures d’énergie du logement.  

Fin des coupures d'électricité EDF 

EDF ne procèdera plus à des coupures d’électricité dans les foyers en situation d’impayés. Désormais, la puissance sera limitée à 1 kVA.   Fin de la trêve hivernale À partir du 1er avril, il sera de nouveau possible de procéder à des expulsions locatives. En vigueur depuis novembre, la trêve hivernale qui interdisait toute expulsion de locataires, même en cas de loyers impayés, prend donc fin.

Evolution de MaPrime Rénov’

Dans le cadre de la politique de réduction de la dépendance aux énergies fossiles et du plan de Résilience du Gouvernement, l’aide MaPrimeRénov' augmentera de 1 000 euros pour tout changement de système de chauffage vers un système renouvelable, qui permette de remplacer une chaudière au gaz ou au fioul.

La mesure entre en vigueur à partir du 15 avril et jusqu’à la fin de l’année 2022 et concerne tous les dossiers de demande d’aide déposé dans cette période.

Revalorisation du Revenu de Solidarité Active (RSA)

Le revenu de solidarité active (RSA) versé par la Caisse d'Allocations familiales (CAF) aux personnes âgées d’au moins 25 ans qui n’ont pas de ressources sera augmenté dès le 1 er Avril. Il sera désormais à 575,52 €, soit une augmentation de 15,78 € par mois.  

Revalorisation de la prime d'activité

La prime d’activité, dont l’objectif est d’inciter les travailleurs les plus précaires à travailler ou à reprendre une activité professionnelle, verra son montant augmenter dès de 1,8% dès le 1er avril.

Encadrement des loyers

A partir du 1er avril, les professionnels de l’immobilier devront afficher sur leurs annonces le loyer maximum permis par l'encadrement des loyers. Trois informations devront également être mentionnées: le loyer de référence, fixé par arrêté en fonction des caractéristiques du bien (quartier, date de construction, meublé ou non meublé) ; Ce loyer majoré de 20%, soit la limite autorisée par l'encadrement des loyers ; le complément de loyer, qui permet de dépasser la limite si le bien possède certaines caractéristiques de localisation ou de confort.  

Les agents devront également préciser qu'il s'agit d'un tarif "maximum" afin d'ouvrir aux clients la possibilité de le négocier à la baisse.

Réforme sur le démarchage autour du courtage en assurance

A partir du 1er avril, les démarcheurs téléphoniques du secteur de l’assurance auront l’obligation de demander votre accord explicite pour poursuivre la conversation au début de l’appel. Dans le cas contraire, ils devront mettre fin à la conversation et retirer vos données de leurs listes.

Fin des terrasses chauffées

Dès le début du mois d’avril, Les cafés, restaurants, brasseries, etc… auront interdiction d’utiliser des systèmes de chauffage sur leurs terrasses. Une mesure qui intervient dans le cadre de la loi Climat du 22 août 2021.