Sorties cinéma : les films à ne pas manquer cette semaine

Publié le
Écrit par Thomas Hermans

Deux gérants de salles du Centre-Val de Loire présentent leurs films favoris parmi les sorties en salle de ce mercredi 9 février. Au programme : Enquête sur un scandale d'État, Les Vedettes et Vous ne désirez que moi.

Après plusieurs semaines aux sorties trustées par le cinéma français d'auteur, voici venu le retour des blockbusters américains. Ce mercredi 9 février, sort l'attendu Mort sur le Nil de Kenneth Brannagh, sa seconde incursion dans l'univers d'Agatha Christie après Le Crime de l'Orient Express, qui remettait au goût du jour (avec plus ou moins de succès) le détective privé Hercule Poirot.

Les amateurs de très grand spectacle privilégieront le Moonfall de Roland Emmerich, habitué des catastrophes (Independance DayLe jour d'après2012), avec Halle Berry au casting. Les autres pourront préférer le mystérieux The Innocents d'Eskil Vogt, présenté à Cannes en sélection "Un certain regard" et récompensé à Gérardmer, qui raconte la découverte par quatre enfants de leurs pouvoirs mystiques.

Mais le cinéma français n'est pas en reste, en témoigne les recommandations faites par un gérant et un programmateur de cinémas du Centre-Val de Loire, qui expliquent leurs coups de cœur à France 3.

  • Enquête sur un scandale d'État, Thierry de Peretti

Enquête sur un scandale d'État est une fiction revendiquée, mais le scandale s'ancre bien dans le réel. Le film de Thierry de Peretti se fonde sur le récit d'un journaliste de Libération, Emmanuel Fansten, qui avait révélé les liens plus qu'opaques entre un baron de la lutte antidrogue et les trafics. Scandale qui, à l'époque, n'a pas éclaté autant que le journaliste aurait souhaité. Alors pourquoi ne pas raconter le tout sur grand écran ?

"C'est un film politique au sens propre, qui pose la question : comment faire pour rester intègre ?", explique Jean-François Pelle, responsable de la programmation au cinéma d'art et d'essai Les Studios à Tours. Pour lui, il s'agit d'un film "très intéressant" sur la politique, mais aussi sur le journalisme et sur "la collusion qui peut exister entre les deux". Le tout servi par un casting cinq étoiles (Roschdy Zem, Pio Marmaï, Vincent Lindon et Valéria Bruni Tedeschi) et "une mise en scène superbe avec un rythme très particulier et de longs plans séquences". 

  • Les Vedettes, Jonathan Barré

Il aura fallu attendre presque six ans pour voir le retour du Palmashow au scénario d'un film, après La folle histoire de Max et Léon, qu'ils avaient co-écrit avec le réalisateur Jonathan Barré. La petite équipe rempile avec ces Vedettes, "une excellente surprise où on les sent plus matures, complètement sortis des codes d'internet pour faire un vrai film de cinéma", s'enthousiasme Jean-Baptiste Garnier, directeur des multiplex Pathé d'Orléans et de Saran. 

Le long-métrage suit le destin de "deux idiots pour lesquels on a pas énormément d'empathie, extrêmement fiers d'eux-mêmes, et dont il est très facile de se moquer", dans une veine type Les Bronzés font du ski, assure le directeur. Autre point fort : contrairement à d'autres comédies françaises de ces dernières années, Les Vedettes "ne se moque pas d'une catégorie sociale, c'est une comédie de personnages, de caractères", où les deux compères goûtent à la célébrité par le biais de la téléréalité et des jeux télévisés. Une critique assumée de ce système médiatique et de la célébrité immédiate, qui reste avant tout "un prétexte à de la très bonne comédie". 

  • Vous ne désirez que moi, Claire Simon

Si tous les artifices de la fiction sont là, le fond, lui, est des plus réels. Claire Simon réalise ici une reconstitution fidèle d'un entretien, resté inédit jusqu'en 2016, entre l'écrivain Yann Andréa et la journaliste Michèle Manceaux. Leur échange est retranscrit au mot prêt par les interprètes Swann Arlaud et Emmanuelle Devos. "On assiste à la mise en scène de cette interview fascinante", défend Jean-François Pelle, des Studios de Tours.

Yann Andréa y décrit son historie d'amour avec Marguerite Duras, de 38 ans son aînée, "une relation complètement hors normes puisque Duras lui interdisait de connaître qui que ce soit d'autre qu'elle". Selon le programmateur, Vous ne désirez que moi est "très beau, très émouvant", et fait revivre un temps les deux personnages centraux bien réels, décédés avant la sortie du texte en 2016.

  • Avant-premières et évènements

- Atelier jeu vidéo, dans le cadre de la diffusion de Belle de Mamoru Hosoda : animé par Hervé Tourneur le dimanche 13 février de 11h à 13h aux Studios de Tours

King de David Moreau : avant-première le dimanche 13 février au Pathé Saran à 16h

Uncharted de Ruben Fleischer : avant-premières le mardi 15 février au Pathé Orléans à 19h05 et au Pathé Saran à 19h30

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité