Sorties cinéma : les films à ne pas manquer cette semaine

Publié le
Écrit par Thomas Hermans

Deux gérants de salles du Centre-Val de Loire nous font part de leurs coups de cœur parmi les sorties ciné de ce mercredi 26 janvier.

C'est mercredi, et mercredi c'est cinéma. Après un début d'année marqué par les sorties de plusieurs machines hollywoodiennes, telles que le Nightmare Alley de Guillermo del Toro, ou le cinquième opus de la saga Scream, les productions françaises occupent le haut de l'affiche ce mercredi 26 janvier. 

Parmi les sorties les plus attendues, citons Un Monde de Laura Wandel, repérée cette année à Cannes en sélection Un certain regard, ainsi que le Adieu Paris d'Édouard Baer et sa brochettes de monstres sacrés du cinéma (Benoît Poelvoorde, Pierre Arditi, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty ou encore Daniel Prévost). 

France 3 a demandé à deux gérants de salles du Centre-Val de Loire de sélectionner leurs films coups de cœur de ce 26 janvier, à ne surtout pas louper cette semaine.

  • Municipale, Thomas Paulot

Pour Michel Ferry, le directeur du cinéma d'art et d'essai Les Carmes à Orléans, Municipale est le film "étonnant" de la semaine. On y suit un véritable comédien, débarquant dans un village des Ardennes pour s'y présenter aux municipales en 2020. Un postulat de départ documentaire, qui se transforme petit à petit en docu-fiction "d'une remarquable intelligence, défend le gérant de salle. Ca commence dans un ton potache, mais ça finit par donner une analyse sociologique très fine." Et évidemment, fiction et réalité deviennent de plus en plus difficiles à discerner, le film "brouillant volontairement les pistes". 

  • Presque, Bernard Campan et Alexandre Jollien

Presque est le coup de cœur de Devy Thuillier, directeur du multiplex CGR de Bourges. L'histoire d'un road-trip en corbillard, partagé par un croque-mort incarné par Bernard Campan et un homme en situation de handicap, interprété par Alexandre Jollien, les deux compère co-réalisant le long-métrage. "C'est un film plein de bonnes intentions, qui va faire parler, qui est plein d'humanité et de tendresse", explique le directeur de salles. Selon lui, l'atout du film est "qu'il ne rentre pas dans le pathos, ne se lamente pas sur le sort de la personne handicapée mais montre son autonomie, c'est plein d'espoir". Devy Thuillier souligne également la qualité de "la dynamique de duo", dans lequel le camarade de Didier Bourdon et Pascal Légitimus au sein des Inconnus "surprend".

  • Les Promesses, Thomas Kruithof

Michel Ferry cite également Les Promesses de Thomas Kruithof, qui met en vedette Isabelle Huppert en maire d'une ville de banlieue, tiraillée entre sa volonté de sauver des quartiers de sa commune et son ambition politique. À ses côté, Reda Kateb incarne son directeur de cabinet. "Les deux jouent un numéro extraordinaire", assure le directeur des Carmes à Orléans, pour qui "le film est à voir pour le plaisir de voir deux grands comédiens ensemble". Pour lui, c'est la sortie qui pourrait le mieux marcher cette semaine, grâce à ses têtes d'affiche. Une configuration proche d'Alice et le maire avec Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier, qui avait valu à cette dernière le César de la meilleure actrice en 2020.

  • Autres et à venir

Michel Ferry cite également le film Une jeune fille qui va bien, première réalisation de Sandrine Kiberlain. Un film "tout simple" qui montre "le quotidien d'une jeune femme, ses amours naissants, la vie dans Paris, des choses banales mais dans le contexte terrible de la Seconde Guerre mondiale". Pour lui, il s'agit aussi là de "la découverte d'une comédienne extraordinaire", à savoir Rebecca Marder, déjà aperçue chez Klapisch et Desplechin.

Devy Thuillier se réjouit, quant à lui, de la projection en avant-première du film Maison de retraite, en présence de son acteur principal Kev Adams, le mardi 1er février à 19h30. Une comédie de Thomas Gilou (La Vérité si je mens) avec, encore, Depardieu et Prévost. "On entend dans l'actualité que des Ehpad enlèvent le côté humain, proche du patient, en pansant trop au profits des actionnaires, estime le gérant du CGR de Bourges, en référence à la publication de l'enquête Les Fossoyeurs. Ce film, même s'il reste une comédie, montre la place que devraient avoir nos aînés."

  • Avant-premières :

Super héros malgré lui de Philippe Lacheau : dimanche 30 janvier à 16h30 et 16h45 en présence de l'équipe du film au CGR de Bourges

Maison de retraite de Thomas Gilou : mardi 1er février à 19h30 en présence de Kev Adams au CGR de Bourges

Retour à Reims de Jean-Gabriel Périot : mardi 1er février à 19h30 en présence du réalisateur aux Carmes d'Orléans