Sports : la belle saison du Chambray Touraine Handball

Promu cette saison au plus haut niveau, le club a joué le haut de tableau / © Ch. Chapiotin
Promu cette saison au plus haut niveau, le club a joué le haut de tableau / © Ch. Chapiotin

Pour son arrivée dans l'élite, le club d'Indre-et-Loire se classe 6ème du championnat, passant tout près d'une qualification européenne. 

Par Christelle Chapiotin

Quel que soit le sport, c'est toujours difficile pour un promu de conserver sa place. Preuve en est avec le Saran Loiret Handball, très bien parti en Lidl Starligue, et qui va pourtant jouer son maintien sur la dernière journée de championnat. 

Du côté des filles, le Chambray Touraine Handball découvrait la LFH, l'élite du hand féminin . A la peine en début de saison, elles ont eu un match "déclic" contre Brest, et ont connu un final haletant, jouant le haut de tableau, et allant même jusqu'à prétendre à une qualification en coupe d'Europe. Un beau parcours pour les joueuses de Guillaume Marques, entraineur au CTHB depuis une dizaine d'années, l'équipe phare évoluait alors en Nationale 3.


Des joueuses d'expérience, et bientôt un pôle formation

Au fil des années, le groupe a évolué, faisant appel à des joueuses d'expérience, comme Stella Baudouin, longtemps capitaine, ou encore Sophie Herbrecht, championne du monde avec l'équipe de France. Cette dernière voulait préparer sa reconversion en Touraine, tout en aidant le club à accéder au plus haut niveau. Les deux filles ne feront plus partie de l'effectif la saison prochaine, mais les souvenirs restent.

Les années Chambray, avec Stella Baudouin et Sophie Herbrecht

Malgré le départ de plusieurs joueuses cadres, le groupe reste solide, avec la présence par exemple de l'internationale tunisienne Mouna Chebbah. Le club mise également sur les jeunes, il va d'ailleurs être labellisé pôle de formation en ce mois de juin. L'idée est de sortir un maximum de joueuses du département et de la région, à l'image de Constance Mauny, qui a fait ses armes en Indre-et-Loire.


Continuer à évoluer et à se structurer

Les résultats obtenus cette saison sont d'autant plus intéressants qu'avec un million deux cent mille euros, le CTHB disposait du 2ème plus petit budget du championnat. Une hausse de deux cent mille euros est prévue l'année prochaine, grâce à l'apport  des  partenaires privés et institutionnels. 

Pour continuer à évoluer, et représenter une vitrine pour le sport féminin en Indre-et-Loire, le club doit encore et toujours travailler sa structuration, sur le plan humain et matériel. Son président, Yves Guérin, en est parfaitement conscient.

Yves Guérin, président du CTHB : il faut continuer à structurer le club


Si cette saison se termine sur une petite déception après la défaite face à Dijon en match de classement, il n'en reste pas moins que terminer 6ème d'un championnat élite en étant promue est tout de même une belle performance.

Clin d'oeil à ceux qui restent et ceux qui s'en vont, avec par ordre d'apparition Sophie Herbrecht, Stella Baudouin, Guillaume Marques, et Mouna Chebbah.

La belle saison du Chambray Touraine Handball




Deux clubs de la région dans l'élite du handball féminin

Saison réussie pour le Chambray Touraine Handball, un peu plus compliquée pour le Fleury Loiret Handball, qui aura dû passer par les playdowns pour se maintenir.

Nous aurons encore droit à notre derby en 2017-2018, mais sans duel fratricide. Un pari avait été lancé en début de saison entre Paule Baudouin, joueuse dans le Loiret, et Stella Baudouin, la grande soeur, en Indre-et-Loire. Sans nul doute, c'est elle qui l'emporte, pour cette fois...

Handball : le duel entre les soeurs Baudouin a tourné à l'avantage de Stella / © Ch. Chapiotin
Handball : le duel entre les soeurs Baudouin a tourné à l'avantage de Stella / © Ch. Chapiotin

 

 

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus