Classement des CHU par les internes : Tours gagne cinq places

© AFP/Martin Bureau
© AFP/Martin Bureau

Le classement réalisé par le magazine What's up doc place le CHU de Tours à la 11e position des établissements préférés des jeunes médecins. En 2014, il était 16e.

Par LB

Plus cinq places, c'est la meilleure performance du classement, à égalité avec le CHU de Nancy (14e place). La plus forte chute revient à l'établissement d'Amiens, qui passe de la 20e à la 26e place. Sur les 30 spécialités analysées, le centre hospitalier universitaire (CHU) de Tours fait son meilleur score en dermatologie et vénérologie où il se classe 4e (+15 places par rapport à l'année dernière).

Pour la deuxième année consécutive, le magazine spécialisé What's up doc réalise une enquête d'après les choix des nouveaux internes en médecine à l'issue des épreuves classantes nationales (*) et établit un classement parmi les 28 CHU de France. Ce qui joue beaucoup dans ces résultats, c'est la médecine générale, choisie par la moitié de ces jeunes internes. Dans ce domaine, le CHU de Tours est 11e... comme son classement final. S'ajoute à cela les choix professionnels et personnels des candidats, suivant la réputation de leurs futurs chefs de service, la pédagogie du centre, l'ambiance de travail et l'attractivité de la ville. À ce titre, "les villes du sud sont assez bien placées", note le magazine. "Ces résultats révèle les dynamiques et les tendances qui déterminent les choix des jeunes internes actuels."


(*) En septembre 2014, 8.304 internes ont prononcé leurs voeux d'affectation vers 30 spécialités différentes et se sont répartis dans 28 CHU en France, en fonction de leur place dans le classement national.

Le classement de Tours suivant les disciplines

Anatomie et cytologie pathologique : 10e (+1)
Anesthésie-réanimation : 19e (-1)
Biologie médicale : 11e (+1)
Cardiologie et maladies vasculaires : 17e (+4)
Chirurgie générale : 13e (-)
Chirurgie orale : pas de postes
Dermatologie et vénérologie : 4e (+15)
Endocrinologie-diabète-maladies métaboliques : 28e (-4)
Gastro-entérologie et hépatologie : 15e (+6)
Génétique médicale : 11e (+19)
Gynécologie médicale : pas de postes
Gynécologie-obstétrique : 10e (+1)
Hématologie : 18e (-1)
Médecine du travail : pas de postes
Médecine générale : 11e (+7)
Médecine interne : 15e (+6)
Médecine nucléaire : 20e (+10)
Médecine physique et de réadaptation : 21e (-16)
Néphrologie : 15e (+1)
Neurochirurgie : 6e (+24)
Neurologie : 14e (+3)
Oncologie : 20e (+2)
Ohtalmologie : 19e (-)
ORL et chirurgie cervico-faciale : 12e (-1)
Pédiatrie : 20e (-5)
Pneumologie : 19e (+3)
Psychiatrie : 19e (-)
Radiodiagnostic et imagerie médicale : 20e (-7)
Rhumatologie : 17e (-9)
Santé publique : 8e (-4)
Spécialités médicales hors médecine : 13e (-)

Sur le même sujet

Les + Lus