Tours : le conseil municipal perturbé par l'émotion

Le conseil municipal de Tours a débuté sa séance par une minute de silence en hommage à Jean Germain, maire de 1995 à 2014. / © France 3 Centre - Val de Loire
Le conseil municipal de Tours a débuté sa séance par une minute de silence en hommage à Jean Germain, maire de 1995 à 2014. / © France 3 Centre - Val de Loire

Le décès de Jean Germain, ancien maire de Tours, a pesé sur le conseil municipal prévu ce mardi après-midi. Après une minute de silence, les élus de l'opposition ont quitté la salle. Des hausses d'impôts ont été adoptées.

Par Rémy Chidaine

Le conseil municipal de Tours a eu lieu cet après-midi à l'hôtel de ville. Le décès, plus tôt dans la journée, de l'ancien maire de 1995 à 2014, Jean Germain, a perturbé le déroulement de la séance.

Dans la mairie où les drapeaux étaient en berne, les conseillers municipaux ont débuté la séance par deux hommages. Une minute de silence en mémoire de Jean Germain, maire de Tours de 1995 à 2014, décédé ce matin, puis une seconde consacrée à Michel Le Du, conseiller municipal de la majorité, décédé au début du mois de mars.

L'opposition quitte la salle


L'opposition de gauche a ensuite quitté la salle. "La disparition de Jean Germain nous submerge d'émotion, a expliqué Jean-Patrick Gille (PS). Elle est un choc. La douleur qui nous frappe ne nous permet pas de participer à ce conseil municipal." Seul restait donc pour l'opposition le groupe FN, qui limitait ses interventions aux votes, sans prendre la parole en raison des circonstances.

Conseil municipal de Tours : l'hommage à Jean Germain

Les élus encore présents ont donc poursuivi l'examen de l'ordre du jour prévu. Après l'adoption du budget, la majorité a validé une augmentation de 4,2% des taxes d'habitation, foncière et sur le foncier non-bâti. 3 millions d'euros de revenus supplémentaires sont espérés de cette mesure, pour 2015.

Parallèlement à ces efforts supplémentaires demandés aux Tourangeaux, les conseillers municipaux ont décidé d'une baisse de leur indemnité comprise en 9 et 10%. "Des efforts sont demandés à tout le monde, a précisé le maire, Serge Babary. Par conséquent, il est normal que les élus fassent également un effort sur leurs indemnités."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus