• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tourisme : la petite reine, vedette de la Vallée des rois

Petite pause au Château de Chambord, une des escales de la Loire à Vélo. / © F3 Centre-Val de Loire
Petite pause au Château de Chambord, une des escales de la Loire à Vélo. / © F3 Centre-Val de Loire

Le tourisme en région Centre-Val de Loire se porte à merveille : les professionnels ont enregistré une hausse nette des fréquentations au cours de la saison 2018. Les circuits de la Loire à Vélo connaissent notamment un succès grandissant.

Par Gaëlle Le Roux

Un été florissant dans le Centre-Val de Loire. La Région a dévoilé vendredi les chiffres de la saison touristique 2018 et ne cache pas sa satisfaction : ils sont bons. Entre le mois de mai et la fin août, les hôtels ont enregistré une hausse de 4 % de leur fréquentation, les sites touristiques de 5 %. Les réservations ont notamment explosé pendant les vacances de printemps et les ponts du mois de mai. Seul petit bémol : les 15 premiers jours du mois de juillet qui, Coupe du Monde de football oblige, ont été jugés "moyens" par les professionnels.
 

Les véloroutes en région Centre



Les touristes – trois quarts de Français, un quart d’étrangers (Britanniques en tête) selon une enquête de l’Insee auprès des hôtels – sont d’abord venus dans la région pour visiter les châteaux de la Loire et autres monuments. Rien de plus classique. Un autre point majeur d’intérêt des visiteurs dans la région concerne la gastronomie, ses vins et ses produits du terroir. Pas de réelle surprise là non plus.

La Loire à Vélo, destination touristique à part entière


Mais là où les chiffres 2018 sont particulièrement remarquables, c’est en matière cyclotourisme. Le vélo se hisse à ce titre en deuxième position des centres d’intérêt exprimés par les visiteurs, qu’ils viennent de France ou d’ailleurs. Entre janvier et août, les compteurs de fréquentation de la Loire à Vélo se sont affolés, bondissant de 7% par rapport à l’année dernière, soit environ 405 000 passages enregistrés, avec un pic particulièrement saillant au mois de mai. "Grâce à la Loire à Vélo, le tourisme à vélo est devenu une activité essentielle au rayonnement de la région", s’enorgueillit la Région.
 


Les retombées économiques sont conséquentes : elles sont estimées à 30 200 euros annuels par kilomètre, ce qui en fait le plus rentable des véloroutes françaises, selon la Région. La Loire à Vélo est d’ailleurs la destination la plus vendue par les tours opérateurs du secteur. Le Centre Val-de-Loire compte poursuivre ses efforts pour faire de la petite reine la star de la Vallée des rois. Cette année, un nouveau train spécialement aménagé pour les vélotouristes a été mis en circulation, des bornes de recharge rapide des vélos électrique ont été installées et les "abricyclos" – hébergement en toile spécialement aménagés pour les cyclistes et leurs montures – ont été lancés. Entre autres initiatives.
 


Les véloroutes de la région devraient prochainement s’enrichir de nouveaux circuits : la Scandibérique le long des canaux du Loing et de Briare, le canal de Berry et Cher à vélo, Saint Jacques à vélo, voie verte entre Chinon et Richelieu et six nouvelles boucles dans le Vendômois.


 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus