• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : des caméras de surveillance supplémentaires

Dix caméras sont installées en ce moment et une vingtaine le seront en 2016. / © F3 Centre-Val de Loire/Y.Lebloa
Dix caméras sont installées en ce moment et une vingtaine le seront en 2016. / © F3 Centre-Val de Loire/Y.Lebloa

Des caméras de vidéo surveillance supplémentaires sont installées dans le centre-ville et dans les quartiers de Tours. Dix sont actuellement mises en place et vingt autres le seront en 2016.

Par D.Cros et F.Leroy

A Tours, la mairie a annoncé le renforcement du dispositif existant de caméras de surveillance. Les nouvelles caméras sont installées dans le centre-ville de Tours mais aussi dans les quartiers. 

Des agents surveillent en continu, 24 heures sur 24, les écrans de contrôle de ces caméras. Ils se trouvent dans une salle au cœur de l'hôtel de ville de Tours.

Tours : 10 caméras en 2015 et 20 supplémentaires en 2016 

Dix caméras sont installées en ce moment. Le mouvement va s’accélérer, en 2016, avec vingt caméras supplémentaires. Elles seront positionnées dans les endroits sensibles du centre-ville, comme la place Plumereau, la rue Colbert ou encore la rue de Bordeaux. Une décision prise avant les récents événements, les attentats de Paris.

Les caméras ne filment pas les intérieurs de bâtiments mais uniquement l’espace public. Les images sont conservées un mois, ensuite elles sont automatiquement détruites.

Cette année, les images des caméras auront fait l’objet d’une cinquantaine de réquisitions du parquet. Et ce, afin de résoudre notamment des affaires de vol.

Tours suit le modèle d'Orléans

La municipalité de Tours suit l’exemple d’autres villes de la région. Tours a d’ailleurs pour modèle Orléans. Même si Tours compte de nombreuses caméras de surveillance, elle ne joue pas dans la même catégorie. Orléans en compte pratiquement le double. 

A Orléans, il suffit de lever la tête pour découvrir une caméra de surveillance. En dix ans, la municipalité en a installé plus d'une centaine dans la ville, mais aussi dans les quartiers sensibles. Le but : assurer la tranquillité des citoyens mais aussi lutter contre la délinquance.




A lire aussi

Sur le même sujet

Un parcours sécurisé pour les jeunes migrants

Les + Lus