Tribunal de Tours : le groupe Synthron et son PDG comparaîssent ce jeudi 12 novembre

© Maxppp
© Maxppp

Le groupe Synthron et son PDG Robert Moor sont entendus, ce jeudi, devant le tribunal de Tours sur des infractions commises entre mai et octobre 2014. La non-conformité des installations serait toujours d'actualité malgré la condamnation du TGI de Paris en septembre dernier. 

Par D.Cros

Le groupe Synthron et son PDG Robert Moor sont une nouvelle fois convoqués devant les juges. La société de produits chimiques, basée à Auzouer-en-Touraine (Indre-et-Loire) déjà condamnée par le passé doit répondre, ce jeudi, de nouvelles infractions. Le PDG devra s'expliquer sur des infractions commises entre le 14 mai 2013 et le 30 octobre 2014 période durant laquelle des incidents se sont produits.

Depuis les années 80, l’exploitation de l’usine Synthron est une longue litanie de dérapages : incendies, explosion, pollutions de cours d’eau, pollutions atmosphériques… alors que le site est classé Seveso 2.

Robert Moor, le PDG de 84 ans a été condamné, en septembre 2014 par le TGI de Paris, à six mois de prison avec sursis et à une amende de 43.500 euros pour mise en danger de la vie d’autrui et de multiples problèmes de non-conformité des installations.

Lire aussi :
Prison avec sursis et 43.500 euros d'amendes pour le PDG de Synthron
Un an de prison ferme requis contre le PDG de Synthron

Les mises en demeure de l’Etat concernant les mesures sanitaires n’auraient pas été suivies. La non-conformité des installations serait toujours de mise selon les enquêtes.

Ce procès devrait permettre de répondre à ces questions : Comment fonctionne vraiment cette usine ? Y-a-t-il un vrai laisser aller dans sa gestion ?

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus