Trois gendarmes à moto sont entrés en collision avec une voiture, un gendarme est mort

Trois gendarmes sont entrés en collision avec une voiture dans la région de Montargis. L'un des gendarmes a perdu la vie ce mardi 28 mai. Les gendarmes circulaient en colonne et s'exerçaient à moto pour les Jeux olympiques.

Un gendarme a perdu la vie ce mardi 28 mai et deux autres gendarmes ont été blessés dans une collision impliquant ces trois motards et une automobiliste. Les faits se sont déroulés à La-Selle-sur-le-Bied, à 20 km de Montargis. 

Une séance d'entraînement pour les JO de 2024 qui tourne au drame

Selon le parquet de Montargis, les trois gendarmes circulaient en colonne et s'exerçaient à moto pour les Jeux olympiques sur une route départementale du Loiret lorsqu'un véhicule qui arrivait en sens inverse les a percutés. Cet exercice consistait en une évaluation dans le cadre des escortes pour les J.O 2024. Le communiqué de presse du ministère de l'Intérieur précise que cet exercice était un "stage de recyclage motocycliste". Un accident qui est survenu vers 11h30 et donc les causes sont toujours indéterminées, comme le précise un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Le procureur de la République de Montargis, Jean-Cédric Gaux, précise quant à lui que le véhicule automobiliste se serait "déporté sur la voie opposée", expliquant la collision. La circulation a été coupée sur la route départementale 146 une partie de la matinée. Sept véhicules de pompiers et 14 sapeurs-pompiers ont été mobilisés ainsi que la gendarmerie et le Samu. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire. Elle sera menée par la brigade de gendarmerie de Châtillon-Coligny. Les véhicules impliqués dans l'accident ont d'ailleurs été saisis pour expertise.

Pas d'alcool ou de drogue

La conductrice du véhicule qui a percuté les motards est âgée de 28 ans. Elle a été prise en charge par les secours "pour des lésions n'engageant pas son pronostic vital", précise le procureur Jean-Cédric Gaux. Un dépistage alcool et stupéfiant lui a été pratiqué et s'est révélé négatif.

Jean-Christophe Bellomia a succombé à ses blessures. Il appartenait à l'école des officiers de gendarmerie de Melun depuis août 2023. Il était âgé de 56 ans, marié et père d'un enfant. Il semblerait que pour les deux autres gendarmes, leur pronostic vital ne soit pas engagé.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité