Un partenariat pour "l’excellence scientifique" entre le CNRS et la région Centre-Val de Loire

Le lendemain de l'atterrissage réussi du rover Perseverance sur Mars, le CNRS et le Centre-Val de Loire ont annoncé une coopération aux bénéfices tant scientifiques qu'économiques.

© Pixabay

Pour le CNRS d'Orléans, les bonnes nouvelles pleuvent comme les étoiles filantes. L'antenne du centre national de la recherche scientifique était sous le feu des projecteurs ce 18 février, avec le succès de l'atterrissage sur mars du rover Perseverance. Leurs laboratoires sont en effet intervenus en amont sur plusieurs aspects essentiels à la mission, dont le processus de collecte des échantillons pouvant prouver la vie sur mars.

"L'excellence scientifique ancrée dans le territoire"

Ce 19 février, le centre de recherche et la région Centre-Val de Loire ont annoncé la signature d'un protocole de coopération d'une durée de 5 ans. "La recherche est un atout majeur pour le développement de la Région et le CNRS joue un rôle de premier plan dans l’écosystème régional. En travaillant étroitement sur des thématiques scientifiques émergentes ou prioritaires, le CNRS et le Centre-Val de Loire affirment une ambition commune, celle de l’excellence scientifique ancrée dans le territoire" a salué le président de la région, François Bonneau. 

Les deux partenaires ont dégagé douze thématiques scientifiques "à la croisée de leurs objectifs respectifs", qui devraient emporter avec leur développement le rayonnement à l'échelle européenne, ou encore le développement de l'emploi scientifique et technique. La partenariat se portera donc sur le développement des :

Etude des insectes, cosmétique et nouvelles molécules : le programme 2021

Pour l'année 2021, la région et le Centre de recherche ont choisi trois thématiques reines. D'abord la cosmétologie, ce qui peut aisément s'expliquer par le poids économique et le rayonnement porté par la Cosmetic Valley. Ensuite, l'entomologie, la branche de la zoologie chargée de l'étude des insectes. Enfin, une attention toute particulière sera portée aux multi-matérieux, une discipline qui vise la conception de nouvelles molécules et matériaux.

"Nos objectifs se rejoignent et se complètent lorsqu’il s'agit de placer la science au cœur de la société et du nécessaire transfert de nos résultats de recherche vers le monde socio-économique" s'est félicité Antoine Petit, président-directeur général du CNRS.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences culture recherche region centre-val de loire économie