Cet article date de plus de 5 ans

Anna et Marion Pétard : deux Loir-et-Chériennes parmi les victimes

Dans la nuit de vendredi à samedi, Anna et Marion Pétard, originaires du Loir-et-Cher, ont trouvé la mort lors des attentats de Paris. Elles étaient les filles du boucher de Chailles. 
Marion, 27 ans, et Anna, 24 ans, étaient les deux filles du couple de boucher de Chailles, une commune de 2800 habitants du Loir-et-Cher, située à 11 km de Blois. Les deux jeunes femmes ont été victimes de l'attentat qui a eu lieu dans le Xe arrondissement près du restaurant Le Petit Cambodge et le bar Le Carillon, situés à l'angle de la rue Alibert et de la rue Bichat à Paris. La fusillade, intervenue à 21 h 25 vendredi a fait au moins douze morts.

Erick et Sylvie Pétard, les parents de Marion et Anna, habitent Monthou-sur-Bièvre, un village de 840 habitants. Très dignes, ils ont accepté de nous parler de leurs filles, leur fierté.

Anna était graphiste. Elle vivait à Barcelone et venait de décrocher un contrat avec cette ville espagnole. Marion finissait ses études de musicologie à la Sorbonne. 1er prix du Conservatoire, elle était professeure de flûte. Marion travaillait même à mi-temps comme vendeuse dans une boutique du canal Saint-Martin.


Les parents ont échangé des sms avec leurs filles quelques heures avant le drame. Les deux sœurs dînaient au restaurant Le Petit Cambodge quand leur destin a basculé.

Peu avant 20h00, elles nous ont envoyé un message d’amour, puis à 21h25, elles étaient mortes, nous ont-ils confié.


Dès dimanche 15 novembre, des Chaillois comme certains habitants de communes voisines, sont venus déposer un bouquet de fleurs, un message ou allumer une simple bougie. 

Ce mardi 17 novembre à 18 heures, un hommage sera rendu simultanément à la mairie de Chailles et à la mairie de Monthou-sur-Bièvre aux victimes des attentats du 13 novembre.
durée de la vidéo: 03 min 33
Victimes des attentats de Paris, région Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme