24 heures pour un trajet Londres-Blois : le retour difficile de 120 étudiants

Une centaine d'étudiants de l'IUT de Blois ont vécu un week-end de galère : en voyage à Londres, leur trajet retour dans la région a cumulé 18 heures de retard. Un épisode rocambolesque déclenché par un incendie dans le tunnel sous la Manche.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Fatigués, anesthésiés, mais toujours de bonne humeur : les élèves de l'IUT de Blois et leurs professeurs ont fait un premier arrêt côté français, dimanche midi, devant la gare du Nord, à Paris. Une simple halte pour ces étudiants qui auraient du arriver la veille par l'Eurostar.

Au départ de leur galère : un début d'incendie signalé sur un camion. Le trafic est suspendu samedi 17 janvier dans le Tunnel sous la Manche. Tous les départs sont différés. Parmi les candidats au départ, de retour d'un voyage à Londres : les étudiants de l'IUT de Blois. Pendant leur attente : pas de traitement spécial. Rien ne leur est proposé pour le repas, ni pour dormir.  Les étudiants en métiers du multimédia et de l'Internet de Blois n'ont pas quitté la gare de Saint-Pancras à Londres.

Récit de leur week-end, reportage J.Baia, D.Jouillat :