Une vingtaine d'agents de la plateforme de courrier de la Poste de Blois a entamé depuis mardi une grève illimitée. Ils protestent contre la réorganisation du temps de travail et la suppression de postes de dix-huit postes dans le service.

Depuis mardi, une vingtaine d'agents de la plateforme de courrier de la Poste de Blois a entamé une grève illimitée. Ils protestent contre la suppression de postes dans le service et contre la réorganisation du temps de travail. La direction annonce, dès la deuxième semaine du mois de mai, la suppression de dix-huit postes, touchant douze facteurs et six agents administratifs et de contrôle. Les grévistes redoutent une intensification de leurs journées de travail, avec des modifications de leurs horaires. Une étude du CHSCT, effectuée sur trois départements dont le Loir-et-Cher, démontre qu'avec cette réorganisation, 48 % des facteurs ne peuvent pas prendre de pause méridienne et sur les 52 % restants, 65 % reconnaissent l'écourter.

Une vingtaine d'agents de la plateforme de courrier de la Poste de Blois a entamé depuis mardi une grève illimitée. Ils protestent contre la réorganisation du temps de travail et la suppression de postes de dix-huit postes dans le service. Intervenants : Didier Torter, responsable CGT, Nelly Steffany, factrice