Cet article date de plus de 5 ans

Vendôme : les deux agresseurs présumés du jeune homme tué par balle retrouvés

Les deux agresseurs présumés du jeune homme mortellement blessé à Vendôme (Loir-et-Cher) vendredi 15 avril ont été retrouvés par les gendarmes du département, après une traque de plusieurs heures en Sologne. La victime est décédée au CHU de Tours samedi soir. 
Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports en visite à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) à l'occasion des championnats de France d'équitation
Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports en visite à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) à l'occasion des championnats de France d'équitation © Corinne Bian Rosa

Agression mortelle par balle en pleine rue

Vendredi vers 15h00, plusieurs coups de feu ont retenti dans le quartier des Rottes, à Vendôme (Loir-et-Cher). La victime, inconnue de la justice, selon le procureur de la République de Blois, Frédéric Chevallier, venu sur place avec les responsables de la police, s'est écroulée sur un trottoir. Le jeune homme a été atteint par un projectile provenant vraisemblablement d'une arme de poing. Le quartier a été rapidement bouclé par les policiers pendant que les secours intervenaient.

Transférée dans un état très grave au CHU de Tours, la victime est décédée samedi soir. L'enquête a été confiée à l'antenne de la police judiciaire à Tours.

Des coups de feu avaient déjà été entendus la semaine dernière dans ce même quartier. Les enquêteurs n'écartent par un lien entre ces faits comme ils n'écartent pas l'hypothèse d'un règlement de comptes autour d'un trafic de stupéfiants.

Les deux individus, agresseurs présumés retrouvés par les gendarmes

Les malfaiteurs présumés se sont enfuis en voiture. Poursuivis par les fonctionnaires de police, les deux individus ont réussi à quitter la ville en direction du Loiret. Un important dispositif de gendarmerie a aussitôt été déployé. Sous pression, les malfaiteurs ont ensuite abandonné leur véhicule dans un village de Sologne et ont pris la fuite à pieds à travers les bois. L'un des fuyards a été retrouvé le soir même, tandis que le deuxième s'est présenté de lui-même aux gendarmes le lendemain matin. Au total 110 gendarmes du département ont participé aux recherches. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers