A Vierzon, Châteauroux et Châteaudun, l'arrivée de nouveaux agents du fisc est attendue

Un projet de "démétropolisation", lancé par l'ancien ministre des Comptes publics, Gerald Darmanin, vise à implanter de nouveaux agents du fisc dans des petites et moyennes villes. En région Centre-Val-de-Loire, Vierzon, Châteauroux et Châteaudun sont concernés, a-t-on appris ce jeudi 10 septembre.
Des dizaines d'agents du fisc devraient gagner Vierzon, Châteauroux et Châteaudun d'ici 2026.
Des dizaines d'agents du fisc devraient gagner Vierzon, Châteauroux et Châteaudun d'ici 2026. © Vincent Isore/MaxPPP
C'est un plan dans les tuyaux depuis de nombreux mois. En 2019, Gerald Darmanin, alors ministre des Comptes publics, avait annoncé un projet de "démétropolisation" de ses services. Une annonce survenue après la crise de confiance envers l'Etat symbolisée par le mouvement des "gilets jaunes".

En tout, 2 500 agents du fisc vont notamment être déployés dans une cinquantaine de villes de l'Hexagone. Une deuxième vague de communes est attendue pour octobre, selon nos confrères des Echos.

Dans la région Centre-Val-de-Loire, Vierzon, Châteauroux et Châteaudun sont déjà concernés par ces arrivées de fonctionnaires de la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Les opérations de localisation en région commenceront dès 2021 et devraient s'achever d'ici 2026.

Pas de départ contraint

L'opération vise à "rééquilibrer la présence des services sur le territoire (…) des emplois situés dans les métropoles les plus peuplées, notamment l'Ile-de-France", a rappelé Jérôme Fournel, dans des propos relayés par Les Echos. Le projet veut également resserrer les réseaux de proximité et faciliter l'accès à ces services.

Le nombre de fonctionnaires implantés dans chaque ville reste pour le moment inconnu. Les communes retenues accueilleront des services "d’une quinzaine à une cinquantaine d’agents". Malgré cette restructuration, l’administration assure qu’il n'y aura aucun départ contraint.

En octobre 2019, 418 collectivités s'étaient portées candidates au projet du gouvernement de transférer des emplois publics vers la province, notamment pour faire des économies sur l'immobilier.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie