• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Voile : le Beauceron Francis Joyon en 2ème position sur la Route du Rhum

© Pierrick Contin / IDEC SPORT
© Pierrick Contin / IDEC SPORT

48 heures après le départ de la onzième "Route du Rhum-Destination Guadeloupe", le navigateur Francis Joyon, originaire de Droue-sur-Drouette (Eure-et-Loir), fait la course en tête, 2ème derrière François Gabart.

Par Alain Heudes

La nuit de lundi à mardi a été rude sur la Route du Rhum. De nombreux skippers ont subi des avaries ou se sont déroutés vers des ports de la côte Atlantique pour échapper à une tempête sévère.

Seuls deux "formule 1" des mers, les Ultimes (maxi multicoques pouvant atteindre 32m de long) ont franchi l'écueil sans difficulté. Il s'agit des bateaux de François Gabart (MACIF) et Francis Joyon (IDEC SPORT) qui sont au coude à coude et ont déjà dépassé la pointe Sud-Ouest du Portugal. Dans un vent assez faible de secteur Ouest les deux hommes sont maintenant à la recherche des alizés au large des Canaris afin de reprendre de la vitesse et s'éloigner de l'Europe.

Fin de l'aventure pour le voilier de l'entreprise berruyère MONIN.

Vers 3h50 ce mardi, Monin a viré de bord inopinément à la suite d'un problème de pilote automatique et le mât s’est brisé. La navigatrice Isabelle Joschke est saine et sauve. Alain Gautier, le team manager de Monin Sailing Team cherche désormais la solution adéquate pour porter assistance à la navigatrice franco-allemande qui se trouve à plus de 300 milles dans le Sud-Ouest de Ouessant.

Le Tourangeau Laurent Jubert (L'ESPACE DU SOUFFLE) qui court dans la catégorie des monocoques a préféré se mettre à l'abri dans un port du sud Bretagne, mais compte reprendre la mer dès que les conditions météorologiques seront plus favorables.

Des soucis financiers pour Laurent Jubert (L'ESPACE DU SOUFFLE)

Lâché par un sponsor, créant un déficit de 80 000 euros dans le budget du skipper, la Ville de Tours lance un appel à contribution pour redonner du souffle à sa traversée.
Pour lancer le mouvement, la Ville de Tours verse d’ores et déjà 10 000 euros à l’action menée par Laurent Jubert et Le Souffle Court, et appelle les différentes collectivités, les mécènes et les particuliers à suivre cette démarche pour regonfler les voiles de Laurent Jubert.
Toutes personnes désireuses d’aider Laurent Jubert et Le Souffle Court peuvent apporter leur contribution financière sur le site www.lesoufflecourt.com.
 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus