Fêlix Benedetti, militant nationaliste interpellé le 6 mars, a été transféré à Paris ce 8 mars à 15 heures

ARCHIVES - Félix Benedetti lors de son interpellation le 6 mars 2013 à Bastia (Haute-Corse) / © Capture d'écran - FTViaStella
ARCHIVES - Félix Benedetti lors de son interpellation le 6 mars 2013 à Bastia (Haute-Corse) / © Capture d'écran - FTViaStella

Fêlix Benedetti, gérant d'un bar à Bastia et membre du parti nationaliste U Rinnovu, avait été interpellé et placé en garde à vue mercredi 6 mars dans le cadre d'une enquête sur une série d'attentats contre des supermarchés en 2012. 

Par Grégoire Bézie

Fêlix Benedetti a été interpellé à son domicile par des policiers de la police judiciaire et de la brigade de recherche et d'intervention agissant dans le cadre d'une commission rogatoire d'un magistrat anti-terroriste sur une série d'attentats contre des supermarchés en Corse en septembre 2012.

Lors des perquisitions menées à son domicile et dans l'établissement le "Sax Café" qu'il gérait rue Neuve Saint-Roch à Bastia, les policiers auraient saisi quatre pistolets automatiques calibre 9 mm et un fusil mitrailleur. Dans la voiture de Félix Benedetti, un peu plus d'un kilo d'explosif de type militaire aurait été découvert sous les sièges, conditionné en trois paquets de 350 grammes.

Félix Benedetti et sa compagne ont été placés en garde à vue au commissariat de Bastia. La durée de la garde à vue peut être portée à 96 heures en matière de terrorisme. Un rassemblement nationaliste était prévu mercredi à 18h devant le commissariat de Bastia.
Deux militants nationalistes en garde à vue à Bastia
Gerard Dykstra, porte-parole "U Rinnovu Naziunale"




 



Sur le même sujet

Haute-Corse : des intempéries plus faibles que prévu

Les + Lus