Bastia: exposition sur les bédouins du Néguev, une minorité oubliée

Une bédouine assise sur les ruines de sa maison à al-Arakib dans le désert du Néguev, le 4 août 2010. Quelques jours plus tôt, les autorités israéliennes ont démoli 35 maisons construites sans permissions et expulsé 300 habitants. / © AFP /DAVID BUIMOVITCH
Une bédouine assise sur les ruines de sa maison à al-Arakib dans le désert du Néguev, le 4 août 2010. Quelques jours plus tôt, les autorités israéliennes ont démoli 35 maisons construites sans permissions et expulsé 300 habitants. / © AFP /DAVID BUIMOVITCH

Une exposition se tient à Bastia jusqu'au 24 avril sur les bédouins du Néguev dans le sud d'Israël. Au programme : des films et des conférences sur cette minorité qui perdu l’accès à pratiquement tout son territoire.

Par Pierre-Olivier Casabianca



Soutenue par Amnesty international, cette exposition itinérante souhaite informer sur les problèmes que rencontrent ces 160.000 bédouins vivant en Israël. Plus de la moitié d'entre eux habitent dans des villages non reconnus dans le Néguev, sans services municipaux comme l'eau et l'électricité. Beaucoup d'entre eux vivent dans une extrême pauvreté.

Les Bédouins disent qu'ils sont propriétaires de centaines de milliers de dunams (1 dunam = 1km²) de terre dans le Néguev, ce qu'Israël réfute, disant qu'après avoir loué des terres appartenant à l'Etat pour l'agriculture pendant plusieurs années, ils ont commencé à squatter les lieux en 1998.

Plusieurs sources d'information ont souligné la démolition des maisons des bédouins. L'administation Israélienne n'a jamais reconnu les revendications bédouines de propriété de la terre dans le Néguev et veut que la population soit "relocalisée" dans des cantons planifiés par le gouvernement.

Des groupes pour les droits de l'homme ont condamné à maintes reprises la démolition des maisons des Bédouins du Néguev et exhorté les autorités israéliennes à mettre fin à sa police de déplacement forcé.


Pour en savoir plus :
DMCloud:60981
Bastia: exposition sur les bédouins du Néguev, une minorité oubliée
Interviews : Michel Ouaknine, Membre de l'union juive française pour la paix; Irène Steinert, Membre de l'Union juive française pour la paix

Reportage : A.Casabianca; PA.Franceschi; W.Martini


Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus