• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Francis Mariani tué par une bombe télécommandée

Les expert sur les lieux de l'attentat en 2009 / © STEPHAN AGOSTINI / AFP
Les expert sur les lieux de l'attentat en 2009 / © STEPHAN AGOSTINI / AFP

C'est la conclusion des experts du laboratoire scientifique de Toulouse révélée par le journal Le Monde. Un rebondissement inattendu dans cette affaire ou la piste accidentelle prévalait jusqu'alors. Le parquet de Marseille a délivré un réquisitoire supplétif pour "assassinat en bande organisée". 

Par Sebastien Tieri

L'information est révélée par Jacques Follorou dans l'édition du journal Le Monde du mardi 25 juin. "L'enigme de la mort de Francis Mariani est en passe d'être résolue". 
Ce pilier de la brise de mer aurait été "trahi par l'un des siens qui aurait fait exploser à distance des voitures dans le hangar" précise le journaliste.

Cette thèse prend le contre-pied des conclusions développées jusqu'alors par les démineurs de Haute-Corse évoquant la piste accidentelle pour expliquer l'explosion qui a tué Francis Mariani le 12 janvier 2009 à Casevecchie, en Haute-Corse. Le portable de la victime aurait - selon eux - activé un dispositif de mise à feu installé sur des charges explosives entreposées dans le hangar. Une thèse qui semblait coller avec les observations médico-légales laissant penser que Francis Mariani était penché sur la charge au moment de son explosion.  

MORT FRANCIS MARIANI


"Une tierce personne a déclenché l'explosion" 

Les magistrats en charge de l'enquête à Marseille ont mandaté des experts du laboratoire scientifique spécialisé de Toulouse qui concluaient le 3 juillet 2012 que "les ondes des téléphones n'auraient jamais pu activer le dispositif de mise à feu", l'engin explosif ayant été activé "par une tierce personne à l'exterieur du hangar".

Suite à ce rapport - et dans le contexte qui opposait la victime à Richard Casanova, autre figure de la Brise de Mer, lui aussi assassiné - le parquet de Marseille a délivré un réquisitoire supplétif pour "meurtre avec préméditation en bande organisée".  De nouvelles investigations sont donc menées en ce sens. 

© MICHEL GANGNE / AFP
© MICHEL GANGNE / AFP

 

Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus