• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La réserve des Bouches de Bonifacio sous haute protection

Patrouille maritime dans l'archipel des îles Lavezzi (Corse-du-Sud) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA/AFP
Patrouille maritime dans l'archipel des îles Lavezzi (Corse-du-Sud) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA/AFP

La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio s’étend sur 80.000 hectares entre la Corse et la Sardaigne. C'est la plus grande de France. Les agents du Parc Marin International des Bouches de Bonifacio ont la difficile mission de concilier pression touristique et préservation des espaces. 

Par Grégoire Bézie

La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio abrite 37% des espèces remarquables de Méditerranée. On y trouve des milieux littoraux et marins ainsi que des paysages exceptionnels : archipels des Lavezzi, des Cerbicale, des Bruzzi ou des Moines, falaises de Bonifacio, étangs de Ventilègne

La police de la nature

La réserve est surveillée en permanence par des agents basées à La Rondinara pour le secteur oriental qui s'étend de Punta a Chiappa à Santa Manza, à Bonifacio pour le secteur méridional, et à Pianotoli pour le secteur occidental qui va de Bonifacio à l’anse de Roccapina.

Parmi les agents, une équipe de gardes assermentés assure le respect de la réglementation en vigueur et surveille la réserve 24h/24. Durant la saison estivale, des saisonniers viennent renforcer les effectifs.

L'archipel des Lavezzi sous pression touristique

Les îles Lavezzi sont un archipel d'îlots et de récifs granitiques situé à 10 kilomètres au large de Bonifacio. C'est l'un des endroits les plus dangereux de la Méditerranée pour la navigation, mais aussi une destination touristique incontournable. Mais avec 250.000 visiteurs par an, les îles Lavezzi souffre d'une surfréquentation difficile à maîtriser. 
Les Îles Lavezzi: 250 000 visiteurs par an
Marc-Antoine Guidicelli Agent saisonnier de l'Office de l'Environnement Laurent Carlier Etudiant en Master II à l'Université de Corte Olivier Bonnenfant Assistant communication Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio Reportage: Solange Graziani et Grégoire Bézie


Le difficile équilibre des autorisations de pêche

La réserve comprend des zones de protection renforcée, couvrant 12.000 hectares, où la pêche sous-marine est interdite, la plongée sous-marine soumise à autorisation, les débarquements limités à certaines îles, et seule la pêche professionnelle y est autorisée. Au sein de ces périmètres, 1.200 hectares sont érigés en zones de non-prélèvement où toute forme de pêche ainsi que la plongée sous-marine sont interdites.

Pour le reste de la réserve, la présence des plaisanciers et des pêcheurs professionnels, peut être admise sous certaines conditions. Mais la cohabitation n'est pas toujours facile. Une réglementation a fait en 2013 l'objet d'une phase d'essai.
La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio
Régis Colonna-Cesari Coordinateur de la surveillance à la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio Jean-Hugues Etienne Pêcheur professionnel Reportage: Solange Graziani et Grégoire Bézie


Les effets de quatorze années de protection​

Intégrant la réserve naturelle des îles Cerbicale créée en 1981, et se substituant à celle des îles Lavezzi, ainsi qu’aux arrêtés de biotopes des îlots Moines et de la presqu’île des Bruzzi, la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio a été créée en 1999, dans le cadre d’un protocole d’accord franco italien.

Son but: réaliser un Parc Marin International au travers un détroit menacé par le trafic maritime et une forte fréquentation touristique. Les effets de cette protection sur la faune et la flore sous-marine sont désormais reconnus et les gestionnaires de la réserve sont en mesure d'en tirer les premiers bilans.
Réserve des Lavezzzi: premiers bilans
Paul Peschet Chef de mission hyperbare Maddy Cancemi Directrice de la réserve des Bouches de Bonifacio Images: Jean-Luc Leccia et Olivier Desanti Reportage: Solange Graziani et Grégoire Bézie

 

Sur le même sujet

Corsica Linea : une plainte déposée après la mort d’un bulldog anglais dans le chenil du Paglia Orba

Les + Lus