Nouvelle affaire de drogue entre la Corse et le continent

Membres du Groupe d'Intervention de la Police Nationale (GIPN) en opération (Illustration) / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD/AFP
Membres du Groupe d'Intervention de la Police Nationale (GIPN) en opération (Illustration) / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD/AFP

Plusieurs personnes ont été interpellées dans le cadre d’une enquête de la police judiciaire portant sur un trafic de stupéfiants entre la Corse et le continent, a-t-on appris lundi 30 septembre de source proche de l'enquête.

Par Grégoire Bézie

L’information serait presque passée inaperçue tant les affaires liées au trafic de drogue se multiplient.

Samedi 28 septembre, une vaste opération menée par la police judiciaire a conduit à l’interpellation de plusieurs individus en Haute-Corse, à Marseille et à la frontière espagnole dans une affaire de trafic de stupéfiants.

Au total, plus d'une dizaine de personnes seraient mises en cause, parmi lesquelles une personne connue des services de police et présentée par une source policière comme un "voyou chevronné lié à de grosses équipes du nord de l’île".

L’homme a déjà mis en cause dans un dossier de trafic de drogue remontant à 2001. Le réseau auquel il était soupçonné d’appartenir opérait notamment à bord de navires de la SNCM.

Interpellations en série

Le 24 septembre, une quinzaine de personnes soupçonnées de trafic d'armes et de cocaïne avaient été interpellées à Marseille et en Corse, après des investigations menées depuis le début de l'année à la suite de la découverte, en janvier, dans les quartiers nord de Marseille d'un lieu où étaient stockées des armes et de la cocaïne.

Le 17 septembre, onze personnes, dont un représentant syndical de la SNCM, ont été mis en examen pour un trafic d'armes et de stupéfiants en bande organisée, entre la Corse et Marseille.

A ce stade de l'enquête, aucun lien n'a été effectué par les enquêteurs entre ces différentes affaires. 

Sur le même sujet

Les + Lus