• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 : Le SC Bastia humilie Lorient (4 à 1)

Ryad Boudebouz et Kevin Monnet-Paquet , stade Armand Cesari. AFP PHOTO / PASCAL POCHARD-CASABIANCA / © Photo Pascal Pochard Casabianca / AFP
Ryad Boudebouz et Kevin Monnet-Paquet , stade Armand Cesari. AFP PHOTO / PASCAL POCHARD-CASABIANCA / © Photo Pascal Pochard Casabianca / AFP

Le Sporting Club de Bastia, après quatre matches sans victoire, a humilié le FC Lorient, qui a sombré une nouvelle fois hier vendredi 4 octobre au stade de Furiani, en ouverture de la 9e journée de Ligue 1.

Par France 3 Corse avec l'AFP

Grâce à cette victoire, le Sporting grimpe de trois places pour atteindre la 9e place alors que Lorient reste relégable (18e).

"C'est toujours facile après, " a commenté Frédéric Hantz. "Avant le match c'était une autre histoire. Pour moi, il s'agissait d'un tournant de la saison. Ce n'est pas facile de préparer ces matches là. On s'est mis rapidement dans de bonnes dispositions".

"On a fait notre meilleur match cette saison...


... même s'il y a des choses à améliorer. C'est une belle et importante victoire. On est en progression et il y aura beaucoup d'enseignements à l'issue de cette soirée. On a eu un début de deuxième mi-temps difficile mais on a fait preuve de maturité. Nous sentons que nous sommes capables d'être dangereux et d'avoir un jeu varié. C'est sur la durée qu'on verra si nous sommes capables de réitérer ce genre de match. Je le répète nous serons en pleine possession de nos moyens à la fin du mois d'octobre".

Les Lorientais assommés dès la 6e minute :


Avec quatre défaites en autant de déplacements, Lorient arrivait en Corse avec la ferme intention de casser la spirale négative, alors que Christian Gourcuff avait récupéré son buteur maison, Jérémie Aliadière, absent depuis la 2e journée. Un retour de poids en attaque qui n'allait pas changer grand-chose.

Dès la 6e minute, Khazri prenait le côté gauche pour Bruno, qui déviait le ballon pour Ryad Boudebouz qui, bien seul à l'entrée de la surface, contrôlait et frappait du gauche pour trouver le petit filet d'Audard et ouvrir le score pour le club insulaire.

Les Lorientais, assommés, tentaient de réagir mais craquaient sur un nouveau numéro de Boudebouz. Après un crochet au 20 mètres, l'ancien Sochalien allumait une mèche qui s'écrasait sur la barre lorientaise. Khazri, en embuscade, récupérait le ballon et se voyait fauché par Ecuele Manga. Penalty pour les Corses, transformé d'une belle "panenka" par Wahbi Khazri (23). La douche froide pour les Bretons qui bénéficiaient, pourtant, d'un coup de pouce du destin.

A la 32e minute, Coutadeur frappait de 25 mètres. Une frappe contrée involontairement par Modesto qui lobait son gardien. De quoi réveiller Lorient qui, dans la foulée, aurait même pu revenir au score, mais Monnet-Paquet croisait trop sa frappe (35).

Le match s'emballait alors, avec des Lorientais au bord du naufrage, mais Audard réalisait une parade miracle face à Bruno, après un beau mouvement en triangle des Bastiais (42).

Au retour des vestiaires, le calvaire breton allait se poursuivre. Après trois arrêts miracles coup sur coup d'Audard (51), Krasic crucifiait finalement les Merlus sur un rush solitaire sur le côté droit, ponctué d'un petit piqué (59). Lorient était K-O et finissait de sombrer à la 79e minute. Sur un corner de Boudebouz, Romaric devançait Ecuele-Manga pour le quatrième but corse de la soirée.

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus