• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Visite de François Hollande en Corse, l'hommage aux goumiers

Les goumiers de l'Armée d'Afrique célébrés en Corse. / © Photo Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Les goumiers de l'Armée d'Afrique célébrés en Corse. / © Photo Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Quelles images retenir de la visite présidentielle ? L'une d'elles est très certainement l'hommage aux goumiers de l'Armée d'Afrique, qui participèrent aux combats de la Libération de la Corse au côté de la Résistance, il y a 70 ans. Sept d'entre eux ont été décorés à Bastia.

Par France 3 Corse ViaStella avec l'AFP

"Merci au Maroc! Merci aux goumiers! Merci à ces soldats dont 50 sont morts pour la France ici, loin de leur terre, loin de leur famille! Ils ne tomberont jamais dans l'oubli", a déclaré François Hollande. 

Le président avait auparavant décoré de la Légion d'honneur sept anciens combattants marocains, en présence Le prince Moulay Rachid, frère du roi Mohamed VI du Maroc. Agés de 91 à 104 ans, ils avaient revêtu leur djellaba blanche, la poitrine gauche ornée de nombreuses décorations françaises reçues pour leurs actes de bravoure. 

DMCloud:112823
La cérémonie de la place Saint-Nicolas

Ces anciens combattants avaient fait le voyage depuis leur pays, de même que des lycéens de Rabat et de Casablanca. Acclamé par des centaines de représentants de la communauté marocaine de Bastia, notamment des femmes lançant les traditionnels "you-you" et agitant des drapeaux rouges frappés de l'étoile chérifienne, François Hollande a rappelé que ces 6.600 soldats marocains avaient répondu à l'appel de Mohamed V. Le souverain chérifien, a-t-il dit, les avaient appelés à "servir jusqu'à ce que l'étendard de la France soit couronné de gloire".

Portrait d'un Goumier à Casablanca

Tirailleurs des goums (compagnies) et tabors (régiments) et spahis (cavaliers) apportèrent un concours décisif aux combats en Corse, notamment pour la prise du col de Teghime, verrou stratégique au-dessus de Bastia contre des unités SS de la redoutable brigade Reichsführer.

Ils se couvrirent ensuite de gloire en Italie, puis en Provence, dans les Vosges et en Allemagne jusqu'à la victoire finale. Nombre d'entre eux servirent ensuite dans l'armée française pendant la guerre d'Indochine.

A l'isue de la cérémonie, François Hollande, accompagné du ministre des Anciens combattants Kader Arif, est retourné voir les anciens combattants marocains et leurs frères d'armes français, s'entretenant longuement avec eux. Il a aussi salué et serré les mains des nombreux représentants de la communauté marocaine de Bastia, avant de se rendre à l'hôtel de ville.

Dans son allocution, François Hollande a également voulu "associer à cet hommage tous les soldats venus d'Afrique du Nord et des pays d'Afrique pour sauver l'honneur de la France" durant la Seconde Guerre mondiale. "C'est pourquoi, a-t-il souligné, la France a répondu à l'appel du Mali (...) par devoir de solidarité" lors de la guerre dans ce pays du Sahel contre les terroristes islamistes.

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus