• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le tour de France du député Jean Lassalle passe par la Corse

Le député des Pyrénées-Atlantiques poursuit son tour de France à pied. Arrivé vendredi 4 octobre à Bastia, il devrait y passer cinq jours. Ancien berger, défenseur de la langue occitanne, il partage certaines des préoccupations insulaires.

Par Grégoire Bézie

Jean Lassalle, on se souvient de sa grève de la faim, de son hymne occitan raisonnant dans l'hémicycle, de sa veste lie de vin... A présent le voici chemin faisant, tel le pèlerin du MoDem.

Au mois d'avril, le député de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, vice-président du Mouvement démocrate, a entamé un tour de France à pied. En costume et chaussures de ville. Plutôt comme un VRP parlementaire, que comme un sportif de l'extrême. De bonne humeur, toujours. "Je suis le député qui marche, à la rencontre des citoyens" clame-t-il. 

Défenseur de la langue occitanne, il s'est exprimé sur la cooficialité en Corse. Une langue "qui n'est plus parlée, écrite, vécue, c'est une langue qui devient une langue morte" a-t-il affirmé.

"On a déjà renoncé à tant de choses en cette période moderne, on ne peut plus renoncer à quoi que ce soit d'essentiel... or il n'y a rien de plus essentiel dans la vie des êtres que l'échange". 


Ancien berger et technicien agricole, il a aussi parlé de la fièvre catharrale qu'il a connue par cinq fois depuis 1977. 

Jean Lassalle en Corse
Le tour de Corse à pied

D'ici vendredi, Jean Lassalle devrait se rendre à Corte, puis Ajaccio, avant de rejoindre le continent. 


 



Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus