Bastia - Interpellations dans le cadre d'une affaire de blanchiment

Cinq personnes, dont le fils de Roland Cassone, figure présumée du grand banditisme marseillais, ont été interpellées mardi 15 octobre à Bastia (Haute-Corse) dans une affaire de blanchiment, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

- Illustration
- Illustration © F.LAUNETTE/MAXPPP
Sa compagne a également été interpellée dans le cadre de cette enquête instruite par le juge Guillaume Cotelle de la Jirs de Marseille (Juridiction interrégionale spécialisée, chargée des affaires de grand banditisme), selon une de ces sources.
Roland Cassone, 69 ans, figure présumée de la pègre marseillaise, en juin 2013 au procès du Cercle Concorde
Roland Cassone, 69 ans, figure présumée de la pègre marseillaise, en juin 2013 au procès du Cercle Concorde © GERARD JULIEN/AFP

Ce magistrat est également en charge d'un dossier de blanchiment visant le père, Roland Cassone, a-t-on précisé de même source.

Présenté comme un parrain présumé de la pègre marseillaise, ce dernier avait été relaxé en septembre dans le procès du cercle de jeux Concorde, mais condamné à 10 mois pour détention d'arme lors de son interpellation.

A cette occasion, il avait espéré que cette relaxe "serve à arrêter tous ces fantasmes". "Les policiers me collent une étiquette depuis 35 ans. Je n'ai jamais été mêlé à aucun trafic, à rien du tout", avait-il déclaré à la presse, expliquant seulement avoir été "victime d'un attentat".

Proche de Jacques Imbert dit Jacky "Le Mat", figure du milieu marseillais, il avait échappé en 1978 à un règlement de comptes dans lequel son frère avait trouvé la mort.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
banditisme enquêtes justice banditisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter