• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'association corse U Levante critique Manuel Valls

Le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls au salon de l'Agriculture le 28 février 2014 / © ALAIN JOCARD / AFP
Le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls au salon de l'Agriculture le 28 février 2014 / © ALAIN JOCARD / AFP

U Levante, association corse de défense de l'environnement, a critiqué mercredi 5 mars  le ministre de l'Intérieur Manuel Valls pour avoir interjeté appel contre un jugement du tribunal administratif de Bastia.

Par Jean Crozier avec AFP

L'association U Levante critique  le ministre de l'Intérieur Manuel Valls pour avoir interjeté appel contre un jugement du tribunal administratif de Bastia annulant une demande de construction d'un vaste parking sur des terres agricoles près de l'un des plus beaux villages de l'île, Sant'Antonino.

"Puisque le ministre de l'Intérieur n'a cessé de dire que les Corses étaient les moutons noirs de la République, des brebis sont-elles une menace pour la sécurité publique?", a lancé l'association U Levante sur son site internet, en allusion notamment à des propos du ministre de l'Intérieur de mai 2013 selon lesquels "le violence est enracinée dans la culture corse".


Classé parmi "les plus beaux villages de France",  Sant'Antonino, petit bourg médiéval de Balagne d'une centaine d'habitants, perché à 500 mètres d'altitude sur une colline surplombant les stations balnéaires de Calvi et Ile Rousse (Haute-Corse), est devenu un "must" touristique et pour les "people".

Le tribunal administratif avait toutefois annulé en 2013 la déclaration d'utilité publique présentée par le maire et le sous-préfet de Calvi pour construire un parking recouvrant quelque 14.000 m2 de bonnes terres agricoles proches du village servant de pâturage aux brebis, estimant notamment suffisante la capacité du parc de stationnnement existant.

Dans une requête du 19 décembre 2013 signée de M. Valls, le ministère de l'Intérieur juge nécessaire de construire cette nouvelle aire de stationnement sans tenir compte, selon U Levante, de la "forte potentialité agropastorale de la terre, pas plus que le Schéma d'aménagement de la Corse qui interdit toute autre affectation à ces terrains" mentionnés par le tribunal de Bastia.

Une demande d'une subvention de 153.224 euros présentée en janvier dernier par la commune pour réaliser le parking a été accordée par l'Etat en dépit du refus du tribunal administratif.

"Avec cette requête en appel et cette subvention, le ministre porte un coup fatal à la mafia liée à l'affairisme immobilier en Corse!", a ironisé U Levant, suggérant aux villageois: "Après avoir été gardien de moutons, soyez gardien de parking!"


Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus