Cet article date de plus de 7 ans

Hommage à Pasquale Paoli, père de la nation corse

Premier acte politique de sa mandature, Gilles Simeoni a rendu un hommage à Pascal Paoli, pour le 289ème anniversaire de sa naissance. Le Conseil municipal, excepté l'opposition, s'est rendu dimanche 6 avril au pied de la stèle le célébrant, rue César Campinchi à Bastia. 
Né à Morosaglia le 6 avril 1725, Pascal Paoli est une des figures les plus marquantes de l’histoire de Corse. Peu aimé en France, Pascal Paoli, héros corse du XVIIIe siècle, est considéré comme l’opposant à la cause française, chef d’un Etat Corse qui a existé de 1755 à 1769.

Contraint de suivre son père en exil à l'âge de 15 ans, il part pour Naples (1740). De retour en Corse en 1755, il ne lui faut pas longtemps pour être élu, le 15 juillet, général en chef, par la Consulte de Saint Antoine de la Casabianca. Celle-ci le charge aussitôt de la mission d'une guerre décisive contre Gênes. Proclamé Général de la Nation Corse, Pascal Paoli va gouverner la Corse pendant 14 ans. 

U Babbu di a Patria (le père de la Corse) tel qu'il était surnommé par les Italiens corses, écrira l’une des plus importantes pages de l’histoire de la Corse, en la dotant de la première constitution moderne établissant la souveraineté du peuple et la séparation des pouvoirs, principes repris, trente deux ans plus tard, comme fondements de la Constitution des Etats-Unis d’Amérique.

durée de la vidéo: 01 min 50
Hommage à Bastia à Pasquale Paoli

En 1764, Gênes, incapable de traiter avec Pascal Paoli, demande à la France de lui prêter main-forte. La France désirant, pour des raisons stratégiques, s’implanter en Méditerranée, trouve là l’opportunité politique de s’emparer de la Corse. Ce sera chose faite en 1769. Pascal Paoli perd l'ultime bataille qui l'oppose à l'armée royale française et est contraint à l'exil en Angleterre.

De retour en Corse en 1790, Pascal Paoli tentera avec l'appui des Anglais d'assurer l'indépendance de la Corse. Proclamé généralissime par ses partisans en 1793, il réussit à prendre le contrôle de la plus grande partie de l'île et les français sont obligés de quitter la Corse. Le 15 juin 1794, la Cunsulta proclame l’indépendance et adopte une constitution par laquelle est créé un royaume Anglo-Corse.

Mais rapidement l'Angleterre s'inquiète de l'influence de Pascal Paoli en Corse et c'est de nouveau l'exil. Pascal Paoli meurt à Londres le 6 février 1807, âgé de 82 ans. Ses cendres reposent, depuis le 3 septembre 1889, dans la chapelle située au rez-de-chaussée de sa maison natale, à Morosaglia, en Haute-Corse.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire politique