• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

François Ettori condamné à 18 ans de prison, Pierre Balenci à 4 ce jeudi à Ajaccio

Vêtu d'un pull bleu au centre, Pierre Balenci, au cours d'un procès en mai 2013. / © FTViastella
Vêtu d'un pull bleu au centre, Pierre Balenci, au cours d'un procès en mai 2013. / © FTViastella

C'est le verdict rendu par la Cour d'Assises de la Corse du Sud jeudi 22 mai après deux semaines de procès. François Ettori est reconnu comme étant le deuxième tireur venu abattre Pierre Balenci sur la place Porta à Sartène. Ce dernier écope de 4 ans d'emprisonnement pour avoir blessé un maraîcher.

Par par Elina Weil avec AFP

François Ettori, 34 ans, qui a nié avoir participé à la fusillade, a été reconnu coupable de tentative d'assassinat sur Pierre Balenci, 53 ans, le 4 septembre 2010.

La victime, qui était armée, avait été blessée mais avait pu riposter et tuer l'un de ses agresseurs, Jacques Ettori, frère aîné du condamné.

Balenci, considéré comme ayant agi en état de légitime défense et qui était aussi partie civile au procès, a été condamné à quatre ans de réclusion pour détention illégale d'arme et pour avoir blessé un maraîcher présent sur les lieux lors de la fusillade.

L'échange de coups de feu s'était déroulé à une heure de forte affluence dans la matinée sur la place Porta au centre de Sartène où se déroulait le marché.

Deux hommes masqués et dotés d'armes de poing avaient ouvert le feu sur Balenci qui était attablé à une terrasse de café avec son fils de huit ans. Atteint de quatre balles, cet homme déjà plusieurs fois condamné à des peines de prison avait pu riposter, tuant Jacques Ettori. L'autre membre du commando de tueurs était parvenu à s'enfuir.

L'avocat général avait requis 20 ans de réclusion contre François Ettori, cinq ans contre Pierre Balenci, et l'acquittement concernant l'homicide.

Le procès, qui a duré dix jours, n'a pas permis de connaître les mobiles du crime, notamment d'un éventuel racket dont aurait été victime l'entreprise de BTP des frères Ettori.

L'agression contre M. Balenci avait été perpétrée dans un contexte de règlements de compte pour le contrôle d'entreprises du BTP, de projets immobiliers et autres activités touristiques comme des campings et des restaurants dans la région de Sartène et du golfe du Valinco.

Cette région, parmi les plus touristiques de Corse et en proie à une forte spéculation foncière et immobilière, a été le théâtre de onze assassinats et sept tentatives depuis six ans. Le dernier assassinat y a été commis le 14 avril.



Sur le même sujet

Serra-di-Ferro : première édition du festival L’Aria di a Sarra

Les + Lus