• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Polémique entre le Collectif pour la loi littoral et le maire de Porto-Vecchio

Polémique entre le collectif pour la loi littoral et le maire de Porto-Vecchio après la diffusion d'un reportage sur Canal+ / © FTVIASTELLA
Polémique entre le collectif pour la loi littoral et le maire de Porto-Vecchio après la diffusion d'un reportage sur Canal+ / © FTVIASTELLA

Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue samedi 31 mai à Corte (Haute-Corse), le Collectif pour la loi littoral s'est interrogé sur le sens d'une plainte en diffamation déposée par le maire de Porto-Vecchio, Georges Mela, à l'encontre de l'un de ses membres, Vincente Cucchi. 

Par Grégoire Bézie

"Est-ce une opération de communication, pour faire un exemple, pour intimider les membres des associations et tenter de les faire taire ?". Derrière la question, la colère gronde parmi les membres du Collectif pour la loi littoral, après l'action en justice intentée par le maire de Porto-Vecchio.

Georges Mela a porté plainte pour diffamation à l'encontre de Vincente Cucchi, présidente d’ABCDE, association qui lutte pour l'application de la loi littoral sur le territoire de la commune de Bonifacio.

A l'origine de sa plainte, un reportage diffusé sur la chaîne “Canal +” en février 2013. Vincente Cucchi y est filmée sur la commune de Bonifacio et s’exprime en tant que Présidente d’ABCDE, sans toutefois prononcer le nom du maire de Porto-Vecchio ou y faire allusion, mais déclare: "Quand on a des relations, on arrive à faire ce qu’on veut, où on veut".

Une déclaration suffisante pour que le maire de Porto-Vecchio, qui figure également dans le reportage, se sente visé.

Dans une interview du 4 juin au quotidien Corse-Matin, Georges Mela a indiqué avoir "porté plainte contre Canal+" et en aucun cas contre deux deux membres du Collectif de la loi littoral. "Le juge fait tout simplement son travail. C'est une procédure normale", explique l'élu. 

La militante écologique sera auditionnée le 5 juin à Paris. 

Littoral: plainte en diffamation de Georges Mela
Delphine Renucci, porte-parole du Collectif pour la loi littoral en Corse; Dominique Gambini, porte-parole du Collectif pour la loi littoral en Corse


Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus