• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Médias à distance, rencontre entre Gilles Simeoni et Bernard Cazeneuve

12/06/14 - Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur et Gilles Simeoni, le maire nationaliste de Bastia / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
12/06/14 - Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur et Gilles Simeoni, le maire nationaliste de Bastia / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Prévu dans le programme du ministère, lors la première visite de Bernard Cazeneuve en Corse, l'"accueil républicain" par le nouveau maire nationaliste de Bastia, Gilles Simeoni, a été totalement passé sous silence sur le compte twitter du ministre et interdits aux photographes et caméras. 

Par Grégoire Bézie

19h00, invité jeudi soir sur le plateau de France 3 Corse ViaStella, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, écarte toute idée de réforme institutionnelle sur la co-officialité de la langue corse et la mise en place d'un statut de résident pour lutter contre la spéculation foncière et immobilière.


19h20, le ministre de l'Intérieur quitte le plateau de France 3 Corse pour, selon le programme du ministère, un "accueil républicain" par le nouveau maire de Bastia, le dirigeant nationaliste Gilles Simeoni. Un accueil que le service de communication de Bernard Cazeneuve aurait cherché à reporter ou annuler. A défaut, caméras et appareils photos sont interdits à l'entrée par les services de sécurité du ministère. 

L'étape bastiaise de Bernard Cazeneuve
Gilles Simeoni, maire de Bastia; Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur



19h32, le compte twitter du ministre, pourtant si actif pendant la visite (19 tweets), reste silencieux pendant les 40 minutes d'échange avec le maire nationaliste, avant de reprendre le fil de la visite ministérielle à... 20h22 lors d'un passage au groupement de gendarmerie de Bastia.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : un rassemblement de soutien à Pierre Alessandri, dont la distillerie a été incendiée 

Les + Lus