Cet article date de plus de 6 ans

Double homicide de Corscia: de 5 à 30 ans de réclusion criminelle

Au terme d'une semaine d'audience, la cour d'assises des Bouches du Rhône a rendu mercredi son verdict dans le procès du double assassinat d'Antoine et Jean-Baptiste Mattei, abattus à Corscia (Haute-Corse) en février 2011, prononçant des peines de 5 à 30 ans de prison pour les trois accusés.
03/12/14 - Double homicide de Corscia: de 5 à 30 ans de réclusion criminelle
03/12/14 - Double homicide de Corscia: de 5 à 30 ans de réclusion criminelle © FTVIASTELLA
Jean-François Federici, en fuite depuis 2012, a été condamné mercredi par défaut par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à 30 ans de réclusion criminelle, pour un double assassinat présenté par les enquêteurs comme un épisode d'une interminable vendetta entre familles corses.

Son cousin, Pierre Federici, 64 ans, a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour complicité d'assassinats, tandis Jean-Fleur Costa, 47 ans, a en revanche été acquitté pour la complicité d'assassinats, mais condamné à 5 ans de prison pour détention d'armes.

L'avocat général Pierre Cortes avait requis la réclusion criminelle à perpétuité contre Jean-François Federici et réclamé une peine de 25 ans de réclusion criminelle contre Pierre Federici, gérant de pressing à Bastia, et 20 ans contre Jean-Fleur Costa, un éleveur de vaches, qui étaient, eux, présents à l'audience.

Les avocats avaient plaidé l'acquittement, pointant du doigt les errances d'une enquête judiciaire à charge.
 
durée de la vidéo: 01 min 33
Double homicide de Corscia: 5 à 30 ans de réclusion criminelle

Le 18 février 2011, deux cousins, Antoine et Jean-Baptiste Mattei, étaient abattus dans leur véhicule sur un pont de la Scala di Santa Regina, une route sinueuse de montagne, dans le centre de la Corse. Antoine Mattei, 63 ans venait de purger une longue peine de prison, et son petit cousin Jean-Baptiste Mattei, 42 ans, était employé municipal à Corscia.

Selon, la thèse de l'accusation, ce double assassinat était une réplique au meurtre de Florian Costa, 30 ans, tué par balles le 5 décembre 2010 sous les yeux de ses enfants à Biguglia, au sud de Bastia.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice