Plantu : des dessins pour la liberté d'expression

Depuis bientôt 30 ans, ses dessins font la Une du quotidien "Le Monde". Le dessinateur de presse Plantu a rencontré lundi des élèves du Lycée Jean Nicoli, à Bastia (Haute-Corse). Un mois après les attentats de Charlie Hebdo, son intervention a pris une importance particulière.

Bastia, le 09/02/15 - Plantu, des dessins pour la liberté d'expression
Bastia, le 09/02/15 - Plantu, des dessins pour la liberté d'expression © FTVIASTELLA

L'essentiel, c'est de continuer à ne rien lâcher sur les feutres


Le caricaturiste Plantu, de son vrai nom Jean Plantureux, entre au journal Le Monde en 1972 avec un premier dessin sur la guerre du Vietnam. En 1985, le directeur de la publication impose ses dessins en Une de chaque édition pour "rendre sa place à la tradition française des dessins politiques".

30.000 dessins plus tard, Plantu y promène toujours inlassable sa plume. En 2012, à la suite de l'affaire des caricatures de Mahomet, qui a emmené à la tuerie de Charlie Hebdo le 7 janvier dernier, Plantu rassemble sous l'égide de l'ONU, douze des plus grands dessinateurs de presse internationale autour d'un colloque intitulé "Désapprendre l'intolérance".

De ce colloque née l'initiative Cartooning for Peace (Dessins pour la paix), qui rassemble aujourd'hui une centaine de dessinateurs de tous horizons géographiques, religieux ou politiques et organise expositions et rencontres dans le monde entier.

Reportage d'André Casabianca, Mickael Martin, Jacques Antomarchi
durée de la vidéo: 01 min 29
Plantu : des dessins pour la liberté d'expression

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris éducation