• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Sorba: l'annulation des mises en examen devant la justice

Assassinat le 24 octobre 2012 dans une station service de la station balnéaire de Propriano (Corse-du-Sud) de Patrick Sorba / © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Assassinat le 24 octobre 2012 dans une station service de la station balnéaire de Propriano (Corse-du-Sud) de Patrick Sorba / © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

L'audience pour la demande d'annulation des cinq mises en examen dans le cadre de la tentative d'assassinat et assassinat des frères Sorba s'est tenue lundi devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix en Provence (Bouches-du-Rhône). 

Par Grégoire Bézie

Jean-Baptise Moretti, Antoine Moretti, Nicolas Kedroff, Olivier Demonte et Pierre Balenci ont été mis en examen pour tentative d'homicide sur Francis Sorba, et d'homicide volontaire sur son frère, Patrick Sorba, ainsi que pour association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes en bande organisée.

Les avocats des frères Moretti et des trois autres personnes poursuivis dans ce dossier demandent l'annulation des mises en examen. La défense évoque des procès verbaux "suspects" et les constatations d'un enquêteur qui seraient à décharge pour l'auteur présumé des coups de feu, Jean-Baptise Moretti.  

Les cinq hommes, âgés de 25 à 50 ans, sont soupçonnés d'être impliqués dans l’assassinat le 24 octobre 2012 dans la station balnéaire de Propriano (Corse-du-Sud) de Patrick Sorba.

La victime avait été abattue dans une station-service par des tireurs armés d'un fusil de chasse et d'une Kalachnikov. Armé d'un pistolet et portant un gilet pare-balles, Patrick Sorba, 44 ans, portait un bracelet électronique dans le cadre d'une affaire de stupéfiants.

Un an plus tôt, le 1er novembre 2011, toujours à Propriano, c'est son frère aîné, Francis Sorba qui avait été visé au retour d'une partie de pêche. Il avait essuyé une vingtaine de tirs de calibre 9 mm, tirés par des tireurs à bord d'une Kangoo volée. Francis Sorba avait été condamné à plusieurs reprises pour des vols à main armée.

Annulation des mises en examen ou non, le tribunal rendra sa décision le 1er avril. 

Reportage de Marie-Françoise Stefani, Laura-Laure Galy, André Girardin 
Affaire Sorba: l'annulation des mises en examen devant la justice
Jean-François Vesperini, avocat d'Olivier Démonte; Paul Sollacaro, avocat de Batti Moretti



Sur le même sujet

Ajaccio : inquiétudes et questionnements autour du futur plan local d’urbanisme

Les + Lus