François Tatti "débarqué" de la présidence de la CAB

Publié le Mis à jour le

Dans un communiqué commun les maires de 4 des 5 communes - tous sauf Furiani - de la Communauté d'Agglomération de Bastia (CAB) demandent à François Tatti de démissionner de son poste de président précisant qu'il "a perdu la confiance de cette majorité". L'entretien avec Gilles Simeoni en VIDEO.

Dans un communiqué commun les maires de 4 des 5 communes de la CAB demandent à François Tatti de démissionner de son poste de président. C'est la suite logique de la rupture au sein de l'union municipale de Bastia

Tous à l'exception du maire de Furiani, Michel Simonpietri, élu de la majorité départementale Giacobbiste, affirment que François Tatti " a perdu la confiance de la majorité municipale bastiaise au titre de laquelle il a été élu"

Évoquant un "désaccord profond et irréconciliable entre le président de la CAB et les même des communes membres nous lui demandons de tirer les conséquences de la situation actuelle"

Comme à la mairie - où elle compte 26 conseillers sur 43 - l'union garde la majorité même sans les voix de François Tatti et du MCD au sein de la CAB. 

Les signataires du communiqué représentent 24 conseillers communautaires sur 40, la majorité. 25 si on y ajoute la voix d'Etienne Perfetti, opposant à la mairie de Furiani. 

Un calcul fait et refait hier avant de prendre leur décision de pousser dehors le président actuel. Reste à savoir quel sera le scénario final ?

Si François Tatti ne démissionne pas - ce qui serait difficilement tenable sans le soutien des 4 maires - , l'institution pourrait être bloquée, et une démission du bureau ou un blocage du budget au vote mi-avril pourrait être d'autres pistes pour évincer définitivement François Tatti de la CAB. 

Communiqué des maires de la CAB


L'opposition municipale réagit déplorant "une crise politique" et demandant la tenue d'une nouvelle élection. 

>> Gilles Simeoni invité du Corsica Sera s'est expliqué ce mercredi soir

durée de la vidéo: 04 min 01
GILLES SIMEONI