2ème casier à Vico : les maires ne prennent pas position, Pà un pumonte pulitu outré

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Les maires des 33 communes de l'Ouest Corse n'ont pas pris de position commune concernant la création d'un second casier à la décharge de Vico. Le collectif Pà un pumonte pulitu, qui bloque le site, s'est dit outré face à cette situation. 

Par France 3 Corse

Au cours d'une réunion ce mercredi après-midi au conseil départemental de Corse du Sud, les maires des 33 communes de l'Ouest Corse devaient donner leur position sur la création ou non d'un second casier de 460 000 tonnes à la décharge de Vico.

Après 1h30 d'échanges, ils sont ressortis du département sans prendre de décision commune sur cette question en expliquant que ce n'était pas à eux de le faire.

Les 33 maires ont cependant pris une motion encourageant un ajout au protocole d'accord de janvier à savoir la prolongation du moratoire concernant les travaux du deuxième casier jusqu'à septembre 2017. Il était initialement prévu jusqu'à la fin de l'année 2016.

Les militants de Pà un pumonte pulitu se sont dit outrés de l'issue de cette réunion au conseil départemental de Corse du Sud. Ils attendaient beaucoup plus. Le collectif décidera jeudi si il maintient le blocage du site de Vico.

Un barrage filtrant depuis mercredi matin

Mercredi matin, le collectif Pà un pumonte pulitu s'était déplacé au rond-point de Sagone pour maintenir un barrage filtrant à la décharge de Vico. Une manière de contourner la décision de justice rendue mardi par le tribunal administratif de Bastia qui a ordonné le déblocage sans délai de la décharge de Vico sous peine d'une amende de 50 euros par jour et par personne.

Les militants du collectif ne laissaient passer que les camions transportant des ordures venant de la micro-région ce mercredi matin.

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus