4G, ADSL, fibre optique : la Corse s'organise pour réduire la fracture numérique entre ses territoires

Alors que l'arrivée de la 5G anime les débats, en Corse certaines communes du rural peinent à trouver des connexions 4G et ADSL satisfaisantes. Des chantiers de déploiement du haut débit et de la fibre optique sont en cours. Le retard pourrait être résorbé d'ici quatre ans. 

En Corse certaines communes du rural peinent à trouver des connexions 4G et ADSL satisfaisantes.
En Corse certaines communes du rural peinent à trouver des connexions 4G et ADSL satisfaisantes. © PHOTOPQR/L'ESTREPUBLICAIN/MAXPPP
Ludovic Lemoine habite à Moca Croce, petite commune de Corse-du-Sud de 240 habitants. Comme d'habitude, lorsqu'il sort son portable pour effectuer une recherche internet, sa connexion est, au mieux, en mode 3G.
 
"Il faut se déplacer pour chercher le réseau, en 2020, ce n'est pas normal. Quand on veut rester au village, ça fait partie des problèmes", déplore-t-il. 

En 2018, le gouvernement a annoncé l'accès à la 4G pour tous grâce au programme new deal mobile. Résultat d'un accord historique conclu avec les quatre principaux opérateurs télécoms – Orange, SFR, Bouygues, Free- afin de résoudre le problème des zones blanches. 

En Corse, il reste à construire une trentaine de nouveaux relais sur les 40 prévus pour en venir à bout. Et les opérateurs ont encore 24 mois pour alimenter l'ensemble du territoire. 
En 2018, le gouvernement a annoncé l'accès à la 4G pour tous grâce au programme new deal mobile.
En 2018, le gouvernement a annoncé l'accès à la 4G pour tous grâce au programme new deal mobile. © BELPRESS/MAXPPP

33 millions d'euros d'investissement pour le haut débit

Question connexion, l'accès à la 4G n'est pas l'unique préoccupation des communes du rural en matière de connexion. Parfois l'ADSL, qui permet des liaisons téléphone et internet fixes fiables, fait aussi défaut. 

Dès qu'il y a la moindre goutte d'eau qui tombe, on ne parle pas d'orage, il n'y a plus Internet.

Joceline Fazi, maire de Renno et présidente de l'association des maires de Corse-du-Sud

Dans certains villages, la couverture filaire laisse à désirer. Si des chantiers d'enfouissement ont débuté, aucun calendrier précis n'est fixé. 

C'est ce que dénonce Joceline Fazi. Maire de Renno et présidente de l'association des maires de Corse-du-Sud, elle gère ses tâches administratives en ville. Au village, impossible de traiter ses mails, les marchés publics ou encore les salaires des agents municipaux. 

En cause : une connexion trop faible et trop instable. "Dès qu'il y a la moindre goutte d'eau qui tombe, on ne parle pas d'orage, il n'y a plus Internet. On avait déjà raté les routes du bitume, pour arriver dans certaines communes, maintenant, on rate aussi les routes des technologies", regrette-t-elle. 

La collectivité de Corse et l'État ont, depuis deux ans, financé des travaux d'amélioration de l'ADSL dans le rural à hauteur de quatre millions d'euros. 33 sont inscrits au programme exceptionnel d'investissement. 

"Cela permet d'aller dans les zones où l'ADSL est de mauvaise qualité et dans les zones qui seront déployées d'ici 2023 pour le très haut débit, fournir une ADSL de qualité qui leur permette d'attendre l'arrivée du très haut débit", précise Éric Ferrari, directeur de l'aménagement numérique à la collectivité de Corse. 

30.000 logements reliés à la fibre 

Selon le calendrier, ce très haut débit devrait d'abord être accessible sur le littoral et le Cortenais entre 2020 et 2021. Puis viendra la montagne, avec la connexion à la fibre de 344 communes du rural. 

Si les chantiers devaient initialement prendre fin en 2023, la Covid pourrait entraîner un retard d'un an.
Actuellement, en Corse, 30.000 logements sur 170.000 sont reliés à la fibre optique.
Actuellement, en Corse, 30.000 logements sur 170.000 sont reliés à la fibre optique. © PHOTOPQR/LEPROGRES/MAXPPP
En Corse, 30.000 logements sur 170.000 sont actuellement connectés par la fibre optique. Ce réseau, enfoui sous terre, apporte des données numériques à la vitesse de la lumière. 

Pour le distribuer la construction de petits locaux, nœuds de réseau optique, est nécessaire. 18 ont déjà été créés, en tout 78 seront nécessaires. 

En tout, le déploiement de la fibre optique en Corse représente un investissement de 327 millions d'euros. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie économie internet technologies