Allègement du confinement : en Corse, la réouverture des commerces ravit professionnels et clients

Publié le

La première étape de l'allègement du confinement s'est déroulée ce samedi avec la réouverture des commerces. Une journée attendue en Corse où les professionnels rencontrés se félicitent des taux de fréquentation. 

"On est parti bien tôt ce matin et on rentrera bien tard ce soir", lance une cliente d'une galerie commerçante de la région ajaccienne. 

Depuis un mois, elle attend avec impatience la réouverture des commerces. Accompagnée de sa fille, elle est bien décidée à profiter au maximum de cette journée. "On va faire les deux centres commerciaux et après, on ira au centre-ville", lance-t-elle les yeux pétillants.

Protocole sanitaire renforcé

Dans la galerie, de petites files d'attente se forment devant certaines devantures. L'accès est limité. Comme le veut le protocole sanitaire renforcé du gouvernement, une jauge de 8 mètres carrés par clients s'applique sur la totalité de la surface de vente. À l'entrée du centre commercial, des capteurs ont été installés afin de comptabiliser, en temps réel, le nombre de clients. 

Les gens attendaient la réouverture de ces commerces

Fabien Coutu, directeur d'une galerie marchande de la région ajaccienne

Des installations qui n'ont pas refroidi les clients pour autant. "Nous avons eu l'affluence que nous voulions tout en respectant drastiquement les règles sanitaires. Les gens attendaient la réouverture de ces commerces et des rayons des produits non-essentiels de l'hypermarché", souligne Fabien Coutu, directeur de la galerie marchande. 

"Le contact humain, c'est primordial"

Dans les rues d'Ajaccio, même satisfaction pour les commerçants indépendants. Sur le Cours Napoléon, malgré la pluie, les boutiques ont retrouvé leur clientèle. "Les fidèles sont venus pour se revoir, mais aussi pour acheter", se félicite François Marchi, commerçant à Ajaccio. 

S'il avait mis en place un drive durant la période de fermeture, "ça fait du bien d'avoir un contact humain ce qui est primordial pour les commerçants." "En plus, on a reçu pas mal de nouveautés durant le confinement, les clients sont plutôt content", complète-t-il. 

Survivre

Si les professionnels sont heureux d'avoir rouvert, impossible pourtant de combler les pertes économiques de ces dernières semaines. Alors ils comptent bien sur les fêtes de fin d'année pour combler une partie de leur chiffre d'affaires. "Je pense que les clients vont tout faire pour que l'on puisse survivre en achetant local", soutient Michèle Pagni, commerçante à Bastia. 

Je pense que les clients vont tout faire pour que l'on puisse survivre en achetant local

Michèle Pagni, commerçante bastiaise

Si les pertes de ce second confinement ne sont pas encore connues, une enquête menée par la mairie d'Ajaccio auprès des commerçants du centre-ville en juin 2020, indique que depuis 2019, 40 % d'entre eux ont subi une baisse de plus de 60 % de leur chiffre d'affaires, pour 28,5 % cette dernière est comprise entre 30 et 60 %.