• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bernard Giudicelli démissionne de ses mandats à la fédération internationale de tennis

Bernard Giudicelli, président de la fédération française de tennis, a démissionné de ses mandats au sein de la fédération internationale de tennis vendredi 19 octobre 2018. / © Thomas Samson/AFP
Bernard Giudicelli, président de la fédération française de tennis, a démissionné de ses mandats au sein de la fédération internationale de tennis vendredi 19 octobre 2018. / © Thomas Samson/AFP

Le président de la fédération française de tennis, Bernard Giudicelli, a démissionné de ses mandats au sein de la fédération internationale de tennis ce vendredi. Les raisons de cette décision n’ont pas été précisées. 

Par A.A/France 3 Corse ViaStella avec AFP

Démission. C’est le choix qu’a fait Bernard Giudicelli, président de la fédération française de tennis (FFT), concernant ses mandats au sein de la fédération internationale de tennis (IFT).
 
Les raisons de cette décision n’ont pas été précisées. Depuis la condamnation de Bernard Giudicelli pour diffamation, des interrogations concernant sa présence au sein du conseil de l’IFT ont été soulevées. 
 

Appel


En septembre 2017, le tribunal correctionnel de Lyon a condamné le président de la FFT à verser 10 000 euros à l’ancien tennisman Gilles Moretton. Alors que ce dernier briguait la présidence de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes, Bernard Giudicelli l’avait accusé d’avoir participé à un trafic de revente de billets

Si le président de la FFT a fait appel de cette décision, le règlement de la fédération internationale mentionne qu’une personne condamnée ne peut siéger au sein de son conseil. Un amendement a été voté en août 2018, au moment de la réforme de la Coupe Davis, permettant au président de la FFT de conserver sa place.  



 

Sur le même sujet

Comment est utilisé le fonds social européen en Corse ?

Les + Lus