Coronavirus : quand la sophrologie aide à mieux vivre le confinement 

Gérer le stress et l’anxiété, prendre du temps pour soi, mieux supporter l’enfermement et même favoriser son système immunitaire : les techniques de relaxation peuvent apporter du réconfort pendant la crise
Sensation d’étouffement, accélération du rythme cardiaque, sueurs froides : autant de symptômes d’un état de panique qui porte le nom de crise d’angoisse. En période de confinement, ces manifestations de stress deviennent monnaie courante. Normal, le confinement, l’enfermement, « c’est une privation de liberté physique », fait observer Muriel Quilichini, professionnelle de l’accompagnement de la personne diplômée en sophrologie et en hypnose Ericksonniene. 

Visualiser les souvenirs et l'imaginaire


Etre obligé de rester chez soi, être privé de contact social et subir un stress psychologique lié à une crise sanitaire est forcément traumatisant. La façon d’aborder et de supporter cette épreuve dépend bien sûr du contexte (on ne vivra pas forcément le confinement de la même façon à deux dans une maison avec jardin qu’avec trois enfants dans un petit appartement) mais aussi et surtout de son tempérament. 
Pour bien gérer ce moment difficile, les activités se multiplient : sport à la maison, lecture, jeux, ménage, cuisine. « Mais ce sont des activités extérieures, qui nous occupent physiquement au détriment de l’esprit, rappelle Muriel Quilichini. Il est aussi important de se recentrer sur soi-même. De trouver à l’intérieur de soi la ressource et la liberté. Cela se fait notamment grâce au souvenir, la visualisation et même l’imaginaire ». 
 

Dans cet ordre d’idée, des techniques de relaxation de méditation et de respiration sont une aide précieuse. La sophrologie en fait partie. Issue de plusieurs disciplines telles que le yoga, le dhumo, le zen japonais, la relaxation occidentale, elle entre dans le champ des techniques humanistes modernes. 
Très concrètement (et en résumé), on apprend à se relaxer avec l’aide d’un professionnel. « Pour accompagner les personnes, le sophrologue utilise sa voix et les exercices de respiration ainsi que toutes les sensations corporelles, explique Muriel Quilichini. Le principe est de se sentir en sécurité en se concentrant sur sa respiration et les battements de son coeur ». 
 

La joie biologique


Cette concentration intérieure s’intègre parfaitement au quotidien et l’idée est de garder une demi-heure pour soi chaque jour pour entrainer son subconscient et ainsi maintenir une bonne hygiène de vie du cerveau. 

« L’écoute émotionnelle au quotidien aide à rester stable et équilibré. Cela permet de retrouver une sensation de liberté… », assure la sophrologue. 
Une routine quotidienne qui pourrait avoir des effets sur l’organisme et notamment sur le système immunitaire, selon Muriel Quilichini : « L'optimisme agite le système immunitaire dans le bon sens. La régénération des cellules est favorisée par la joie, la joie biologique qui aide à se sentir fort face aux agressions extérieures ».

Muriel Quilichini et Jean-Marc Montecattini proposent via leur institut « un espace d’accueil en thérapies brèves, plus particulièrement axé sur la prise en charge psychocorporelle et émotionnelle des personnes, en thérapies brèves, en relation d’aide et d’écoute psychologique ».

Avec :

⁃ Des séances de sophrologie guidée, en écoute libre sur www.therapie-hypnose-paca.com/audios/
⁃ Des articles à but enrichissants sur
http://therapie-hypnose-paca.com/articles-institut-between/
⁃ De la télé-consultations

De nombreuses séances de sophrologie sont à découvrir, et sont renouvelées chaque semaine, ainsi que des séances vidéos de sophrologie et d’hypnose sur la chaine youtube seront mises en ligne.

 
Exemple de séance de sophrologie


Des contributions déstinées notamment au personnel soignant et sapeurs-pompiers ainsi que de tout professionnel en situation de travail actuellement et potentiellement exposé. La priorité est donc au soutien psychologique de ces personnes en télétravail, sur simple demande de leur part et gratuitement jusqu’au terme du confinement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société covid-19