CARTE. La Corse compte près de 29 % de résidences secondaires 

Sur l'ensemble de son parc de logements, la Corse compte 72.000 résidences secondaires. Un tiers appartient à des résidents insulaires. 
Ajaccio
Ajaccio © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
En Corse, un logement sur trois est une résidence secondaire. Selon une étude de l'Insee (….), publiée le 26 octobre, 72.000 habitations sont concernées dans l'île, soit 28,8 % des logements.

Un chiffre trois fois plus élevé que la moyenne de France de Province. "Ce taux place la Corse au niveau des départements français qui ont les parts les plus importantes de résidences secondaires, derrière les Hautes-Alpes (35,6 %), mais devant la Lozère (28,6 %), la Savoie (27,3 % et les Alpes-de-Haute-Provence (26,7 %)", précise le document. 

Caractéristiques

Plusieurs particularités sont relevées. Ainsi, 37 % de ces logements appartiennent à des résidents corses. "C'est un taux important pour un territoire qui comporte de nombreuses résidences secondaires", indique le document. Les deux tiers de ces logements se situent à plus de 2 km du littoral. 

Selon l'Insee, une résidence secondaire sur deux appartient à des propriétaires résidents en France hors Corse. À l'inverse de la catégorie précédente, 34 % de ces habitations se situent à moins de 500 mètres de la côte. 

En général, le parc des résidences secondaires est également plus ancien que celui des résidences principales. "40 % ont été construits avant 1946, soit deux fois plus que les résidences principales", précise l'Insee.
 

Lire l'étude de l'Insee en intégralité

Répartition dans l'île

En Corse les résidences secondaires "apparaissent comme multiforme". Sans surprise, elles sont particulièrement implantées dans les zones à très forte orientation touristique. Dans ce cas, trois intercommunalités se détachent : Sud-Corse, Calvi-Balagne et Pieve de l'Ornano et du Taravo. 

Sept intercommunalités situées généralement à l'intérieur des terres, comme la communauté de communes Pasquale Paoli ou Castagniccia-Casinca, regroupent également un fort nombre de résidences secondaires. C'est dans ces zones, moins touristiques, que se trouvent les logements appartenant à des insulaires. 
Enfin, les communautés d'agglomération d'Ajaccio et de Bastia comptent une part faible de résidences secondaires. Elles sont 7,5 % dans la cité impériale et 6,3 % à Bastia. 

Le profil des propriétaires

Comme au niveau national, les propriétaires d'une résidence secondaire en Corse sont plus âgés que l'ensemble de la population résidente. "69 % des référents fiscaux ont plus de 60 ans contre 47 % dans les résidences principales", explique le document. 

Ils sont plus régulièrement des couples sans enfant à charge et plus aisés. Leur niveau de vie médian s'élève à 31.300 euros soit 1,6 fois plus que celui des ménages des résidences principales.

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société tourisme économie