Ajaccio : une brigade cynophile en démonstration au collège Laetitia

Hoby, berger belge malinois de 7 ans, était en démonstration au collège Laetitia à Ajaccio ce jeudi 3 octobre. / © JCC / FTVIASTELLA
Hoby, berger belge malinois de 7 ans, était en démonstration au collège Laetitia à Ajaccio ce jeudi 3 octobre. / © JCC / FTVIASTELLA

Des élèves de 3e du collège Laetitia à Ajaccio ont assisté à une démonstration d’une brigade cynophile de la sécurité publique. Un événement organisé dans le cadre des journées de la sécurité qui se tiennent dans tout le département jusqu’au 5 octobre. 

Par Audrey Altimare

Dans une classe du collège Laetitia d’Ajaccio, des élèves écoutent avec attention les explications d’une policière, membre de la brigade cynophile de la direction départementale de la sécurité publique de Corse-du-Sud. 

Hoby, un berger belge malinois de 7 ans, s’apprête à faire une démonstration de recherches de stupéfiants accompagné de son maître. Derrière la porte, le chien s’impatiente. « Là, il est à fond et prêt à partir », sourit son maître. La porte s’ouvre. Hoby entre en action.
 
Durant la démonstration le berger belge malinois marque trois fois. Chaque arrêt est un coup gagnant. 

Pour toutes les découvertes, le protocole est invariable : le chien s’assoit, regarde son maître et attend sa récompense. « Ce n’est pas comme s’il regardait n’importe où. Il regarde vraiment son maître. C’est impressionnant qu’il soit élevé pour savoir faire ça en seulement cinq mois », livre Clémence, une élève. 
 

« Pour le chien, ce n’est que du jeu »


Une fois que la substance est trouvée, ici du cannabis et de l’héroïne, Hoby a le droit de se détendre. « Pour le chien, ce n’est que du jeu. Pour lui, c’est un terrain de jeu et il sait que s’il trouve, il peut jouer avec son maître », explique la policière. 

La direction départementale de la sécurité publique de Corse-du-Sud compte deux chiens : Hoby, spécialisé dans la recherche de stupéfiants et de billets de banquet et un second spécialisé dans les explosifs. 
 

Capacités olfactives indispensables


Tous deux sont des bergers belges malinois. « Ils aiment le jeu, ils sont obéissants et aiment apprendre. Ce sont des chiens parfaits pour le travail. Mais on peut aussi voir des Labradors et des springers notamment dans les brigades de gendarmerie », précise la policière. 

Les capacités sensorielles des chiens sont indispensables lors de ce type de recherches. Ainsi, ces animaux comptent 200 millions de cellules olfactives lorsque l’homme n’en compte que 5 millions. « Quand vous sortez un gâteau au chocolat du four vous sentez le gâteau et le chocolat, lui, il va prendre une inspiration et quand il expire, il sent toutes les molécules et il détaille tout. Il va voir les œufs, la farine, le lait, tout ce qui compose le gâteau », précise l’agent de police aux élèves. 

Fin de la démonstration au collège Laetitia. Hoby attend ses caresses devant son public d’adolescents encore un peu impressionnés. 

Les journées de la sécurité se poursuivent jusqu’au 5 octobre sur l’ensemble de la Corse-du-Sud. Les démonstrations en milieu scolaire se tiennent dans 48 établissements, environ 3.200 élèves y participent. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus